Statistiques chômage biaisées : pourquoi Pôle emploi et SFR assument “une responsabilité partagée”

CloudManagementRessources humaines
pole-emploi-sfr-defaillance-technique

Dans une enquête des Echos, Pôle emploi et SFR assument une “responsabilité partagée” liée au souci technique qui a abouti à une analyse biaisée des statistiques du chômage en août.

Comment une “défaillance informatique” lié à Pôle emploi et SFR s’est transformée en un couac de communication gouvernementale sur la présumée forte baisse du chômage survenue en août ?

Une enquête signée Les Echos dans l’édition du 16 octobre essaie de démêler l’écheveau de l’intrigue.

Le 25 septembre, une véritable inflexion du taux de chômage est observée en août (50 000 chômeurs en moins) mais elle est illusoire. Tout au plus observe-t-on une éclaircie.

Que s’est-il passé ? Le 30 septembre, Pôle emploi diffuse un communiqué évoquant “une grave défaillance dans l’acheminement d’une partie des messages de relance aux demandeurs d’emploi lors de la campagne d’actualisation du mois d’août”.

Qui est le prestataire technique ? SFR (qui a pris le relais de Jet Multimédia) avec un contrat qui expire en juillet 2014 (mais Orange serait déjà aux aguets pour prendre le relais).

Dans l’enquête des Echos, on apprend qu’une “complication technique imputable à SFR” empêche 186 000 destinataires abonnés à Orange de recevoir le SMS de relance.

Mais, au-delà du problème technique du côté de l’opérateur, un problème de changement de méthode de reporting et d’analyses des données sont également détectés du côté de Pôle emploi.

L’agence publique de lutte contre le chômage et d’indemnisation des chômeurs ne parvient pas à traiter correctement les données reçues par SFR.

Dés le début du mois d’octobre, une enquête de Silicon.fr montrait qu’un changement technique du côté de SFR (la mise à jour portait notamment sur la “désanonymisation” des envois des SMS) aurait dû être signalé aux autres opérateurs.

Ce qui aboutit à une interprétation des éléments en interne et une communication publique finale hasardeuses.

L’incident est clos ? SFR et Pôle emploi, qui assument une “responsabilité partagée” dans ce pataquès,  assurent que les problèmes informatiques ont été identifiés et corrigés.

Rendez-vous à la prochaine livraison des statistiques d’évolution du chômage…

——-Quiz——-

WordPress, Joomla, Drupal, connaissez-vous les CMS open source ?

——————–

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur