Stéphane Boukris : « Le Meilleur Dev de France a attiré plus de 6500 personnes »

Gestion des talentsManagement
stephane boukris meilleur dev
2 5

Co-organisateur du Meilleur Dev de France (via Ametix), Stéphane Boukris revient sur l’édition 2016, qui a attiré deux fois plus de participants que l’an passé.

ITespresso.fr : Le Meilleur Dev de France a-t-il attiré plus de monde en 2016 qu’en 2015 ?

Stéphane Boukris :  Oui, cette édition est clairement notre plus gros succès. En 2015, plus de 3200 personnes avaient participé à l’événement mais nous ne pensions pas doubler le chiffre cette année. Or selon nos dernières statistiques, cette édition 2016 a attiré plus de 6500 participants dont des centaines de développeurs.

ITespresso.fr : Quels ont été les points positifs et négatifs de cette édition ?

Stéphane Boukris : Nous avons peut-être été un peu débordés par ce succès. Car, en début de soirée, plusieurs centaines de personnes ont du faire la queue dans la rue pour accéder à l’événement. En outre, le fait d’avoir deux lieux différents a entrainé beaucoup de va-et-vient dans la Rue Blanche, ce qui n’a pas trop plu aux forces de l’ordre :-)

Par contre, le format retenu est clairement le bon. Le Meilleur Dev de France c’est bien évidemment un hackaton, qui attire des centaines de développeurs, c’est un salon, avec les stands de tous nos partenaires, mais le bâtiment Criteo a également permis de proposer de nombreuses conférences, avec des intervenants de qualité ainsi qu’une seconde scène, pour les autres partenaires de l’écosystème digital : Start-up in Paris, 404 Works, Girls in Tech voire même ITespresso.fr puisque je crois que votre Web TV était installée dans le hall central !

ITespresso.fr : En dehors des VIP, Beaucoup de politiques étaient présents cette année. Allez-vous renforcer cette dimension pour la campagne présidentielle de 2017 ?

Stéphane Boukris : Oui. Nous avons effectivement eu le plaisir d’accueillir Axelle Lemaire, notre secrétaire d’état au Numérique,  des candidats à la primaire Les Républicains (Bruno Le Maire, Nathalie Kosciuzko-Morizet) ainsi que des conseillers politiques aussi prestigieux qu’Alain Minc ou Jacques Attali. Pour notre événement 2017, nous allons inviter le Président de la République. Tous les candidats à l’élection – peut-être à l’exception des plus extrêmes – sont d’ailleurs les bienvenus pour comprendre l’évolution de l’écosystème digital.

ITespresso.fr : L’année prochaine, souhaitez-vous donner une dimension internationale à cet événement ?

Stéphane Boukris : C’est déjà le cas puisque certains partenaires comme la Société Générale n’ont pas hésité à faire venir leurs meilleurs développeurs de New-York ou  de Hong-Kong pour participer à ce concours.

Mais c’est vrai que nous aimerions ouvrir le Meilleur Dev de France à des stars de la Silicon Valley mais pour l’instant, le ticket d’entrée est un peu élevé.

Et le format ayant fait ses preuves à Paris, nous pourrons peut être un jour le reproduire dans d’autres villes. Mais nous aurons l’occasion d’en rediscuter !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur