Stéphane Richard – Orange : Bouygues au cœur de la recomposition télécoms

Régulations
stephane-richard-orange

Sur fond d’assemblée générale du groupe télécoms, le P-DG d’Orange regarde “les opportunités” avec Bouygues Telecom. Mais il n’est pas le seul…

Alors que l’assemblée générale d’Orange doit procéder au renouvellement du mandat de Stéphane Richard, le P-DG du groupe télécoms est revenu sur la recomposition du secteur, notamment après le rapprochement Numericable-SFR.

Invité dans le studio des Echos, il considère qu’Orange, en tant que leader dans le fixe et le mobile en France, n’a pas besoin de faire “une opération pour grossir” sur ce marché. Stéphane Richard considère qu’à moyen terme, le fait d’avoir quatre opérateurs “n’est pas supportable”.

“Dans cette recomposition, la question est de savoir s’il y a une opportunité de nous renforcer et de contribuer à redonner de la stabilité et des capacités d’investissement au marché.”

D’emblée, le P-DG d’Orange exclut un rapprochement avec Free au “nom des règles concurrentielles qui nous l’interdisent”. Tout en poursuivant :Bouygues est l’acteur autour duquel il y a le plus de spéculation (…) Orange peut être intéressé, Iliad-Free aussi clairement”.

De manière synthétique, “la recomposition se fera autour de Bouygues”. Pêle-mêle, Orange serait intéressé par les réseaux, les fréquences, les boutiques, des ressources humaines et les bases clients de Bouygues Telecom. “Le marché français ne pourra probablement pas continuer avec 4 opérateurs […] sa réorganisation sera sans doute inéluctable.”

Fibre : une future co-entreprise Orange – CDC ?

Autre sujet lourd évoqué dans cette même interview : la fibre optique. Stéphane Richard indique que la création d’une co-entreprise avec la Caisse des dépôts (CDC) pour apporter la fibre optique aux zones intermédiaires est à l’étude. Dans la région Ile-de-France, Orange a signé un accord avec SFR.

Rappelons que la France doit être couverte en fibre à l’horizon 2022. L’investissement global se situe dans une fourchette 25-30 milliards d’euros.

Quiz : Connaissez-vous Orange ?

(crédit : Abaca Press)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur