Stephen Elop quitte Microsoft pour prendre la tête de Nokia

Cloud

Nokia est allé chercher son nouveau P-DG chez Microsoft en la personne du Canadien Stephen Elop, qui aura la délicate mission, à partir du 21 septembre, de repositionner le constructeur nordique sur le marché des smartphones.

L’actuel directeur de la division entreprise de Microsoft, Stephen Elop, vient de trouver un nouveau poste en Europe. A partir du 21 septembre prochain, il occupera les fonctions de President and Chief Executive Officer de Nokia. Autrement dit, il deviendra P-DG du constructeur de téléphones mobiles finlandais.

Stratégiquement, cette annonce intervient juste avant l’ouverture de l’événement Nokia World 2010, qui se tiendra à Londres le 14 et 15 septembre.

Silicon.fr précise que le cadre de Microsoft succédera à Olli-Pekka Kallasvuo, qui quittera Nokia, le 20 septembre, ainsi que son siège au sein du conseil d’administration.

Olli-Pekka Kallasvuo conservera néanmoins un jeton au conseil d’administration de la filiale équipementier Nokia Siemens Network, mais sans pouvoir exécutif. Il va donc quitter rapidement son employeur, chez qui il a fait carrière pendant 30 ans de carrière, dont 4 ans en tant que P-DG du groupe.

Olli-Pekka Kallasvuo paye notamment les pertes de parts de marché que le constructeur subit ces dernières années face à une concurrence acharnée, notamment dans le cadre de la douloureuse négociation du virage des smartphones au sein de la compagnie. Nokia n’en récompense pas moins ses efforts d’un chèque de 4,6 millions d’euros en plus des 100.000 stock options distribuées en 2007.

D’origine canadienne où il a fait ses études d’ingénieur en informatique à l’Université McMaster à Hamilton, Stephen Elop s’apprête donc à enrichir son CV d’une nouvelle expérience. Il a notamment fait ses armes chez Juniper Networks, Macromedia et Adobe. Il avait rejoint Microsoft en janvier 2008.

Stephen Elop aura la délicate mission de remettre Nokia sur les rails du succès. Un parcours qui devra passer par le développement des offres applicatives et de l’intégration des terminaux dans les solutions de communication unifiées faisant des smartphones un outil professionnel complet pour le monde de l’entreprise, encore essentiellement tournée vers les BlackBerry.

Nick Jones, analyste pour le cabinet Gartner, tient des propos mitigés concernant cette nomination. “Microsoft a beaucoup de problèmes communs à Nokia en termes d’innovation, en particulier dans le secteur des smartphones. Steve Elop est américain – ce qu’apprécieront les investisseurs – mais je ne suis pas sûr qu’il apporte des compétences spécifiques aux défis voulus par Nokia”.

Les relations de Stephen Elop avec Microsoft, qui ont pris fin ce 9 septembre a précisé  la firme de Redmond, ne feront pas forcément partie du passé. En août 2009, Nokia et Microsoft signaient un accord de partenariat pour porter des applications professionnelles (dont Communicator Mobile et de la suite Office) sur l’OS Symbian des terminaux de la Serie E. Un accord signé à l’époque par un certain Stephen Elop.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur