Steve Jobs casse Google et Adobe

CloudMobilitéOS mobilesSmartphonesTablettes

Lors d’une réunion interne après la sortie de l’iPad, le charismatique patron d’Apple a lancé des piques sur ses concurrents plus ou moins directs.

Steve Jobs se montre mordant vis-à-vis de Google et d’Adobe.

A la suite de la présentation de la tablette numérique iPad survenue la semaine dernière, le co-fondateur et P-DG d’Apple a réglé ses comptes avec ses concurrents lors d’une session de questions-réponses avec des collaborateurs de sa firme.

Selon Wired.com, Steve Jobs aurait qualifié de “bullshit” ou de “load of crap” (dans les deux cas, cela signifie de la merde) l’expression de ralliement de Google (“don’t be evil”, “ne sois pas mauvais”).

Irrité par la montée en puissance de Google dans la mobilité via Android et le Nexus One, le charismatique patron n’a aucun doute. “Ils [Google, NDLR] veulent tuer l’iPhone. Nous ne les laisserons pas faire”, a-t-il clamé.

Les quelques mots adressés à Adobe ne sont pas tendres non plus. “Ce sont des feignants. Ils ont tout le potentiel pour faire des choses intéressantes mais ils refusent de les faire”, tranche-t-il dans le vif.

“Apple ne supporte pas Flash dans ses produits à cause du nombre de bugs (…) De toute manière, le monde se tourne vers le HTML 5 [qui permet d’éviter de recourir au média player Flash via un navigateur, ndlr].”

Allez Steve, une petite tirade sur le PC et Windows 7…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur