Steve Jobs quitte l’intérim et mise sur Internet

Mobilité

Lors de son discours pour l’ouverture de Macworld Expo, Steve Jobs a présenté la stratégie Internet d’Apple et une alliance avec EarthLink. Après plus de deux ans de recherches, Apple a enfin trouvé un patron permanent.

On l’attendait depuis presque trois ans. Apple a enfin trouvé son patron permanent et il s’agit de… Steve Jobs ! Il a enfin décidé de ne plus être patron par intérim. Il conserve toutefois la direction de Pixar. Il l’a annoncé en personne hier soir pour clore la keynote de MacWorld.

Plus sérieusement, il a également donné des nouvelles de la santé de sa société. Durant le premier trimestre fiscal 2000, Apple a vendu 1 350 000 Mac ! C’est un record pour le constructeur qui n’a jamais autant vendu en un trimestre. Preuve du succès de la vente directe, le site Apple Store a généré un chiffre d’affaires d’un milliard de dollars depuis son ouverture et totalise plus de 9 millions de visiteurs par semaine. De son côté, QuickTime est la seconde technologie streaming après RealNetworks, 39 % contre 59 % du marché. Microsoft arrive troisième avec un petit 14 %.

Après ses bonnes nouvelles, Steve Jobs a présenté sa vision de l’avenir de la société à la Pomme. Ainsi qu’on l’attendait depuis plusieurs mois, Apple vient enfin d’annoncer une stratégie Internet très ambitieuse. Le site Apple.com a été entièrement repensé pour pouvoir accueillir les nouveaux services Internet. Nous vous en présentons l’essentiel.

Un service de carte postale électronique, iCards est mis en place avec plusieurs catégories (matériel, nature, amour, vacances, etc.). On choisit la catégorie puis la carte qui l’on désire envoyer. Il suffit ensuite de donner l’adresse e-mail du destinataire et de personnaliser le texte de la carte. En vous inscrivant à iCards, vous pourrez construire vos propres cartes virtuelles.

On attendait avec impatience également un véritable site portail. Apple l’a créé, il s’appelle iReview. Actuellement, pas moins de quinze rubriques sont disponibles (cinéma, enfants, voitures, informatique, etc.). Chaque rubrique propose une liste de sites qui grossira très rapidement, car les internautes peuvent proposer les leurs. Si ils sont jugés intéressants par Apple, ils seront inclus dans la liste.

Mais la partie la plus importante de la stratégie Apple est sans nul doute, les iTools ou outils Internet. Quatre iTools sont proposés : Tout d’abord, mac.com, un service de courrier électronique gratuit en tout point semblable aux services offerts par Yahoo!, HotMail ou NetCourrier. KidSafe, quant à lui, est un système de filtre Web pour les enfants. Seuls 55 000 sites sélectionnés ‘corrects” leur seront accessibles. Plus novateur, le service iDisk propose un disque virtuel de 20 Mo à tous les utilisateurs. Son fonctionnement est très simple : l’accès au iDisk se fait par une icône de volume réseau installé sur le Bureau. Le contenu de votre iDisk est privé et inaccessible aux autres utilisateurs. On peut y déposer tous les documents que l’on souhaite (texte, film QuickTime). Le système n’est pas entièrement fermé puisqu’un dossier public permet de partager des documents avec d’autres les utilisateurs. Si ce genre de possibilité existe déjà avec des services comme FreeDrive, docSpace, FreeDiskSpace, etc., Apple innove avec le dossier partagé et la possibilité de faire du streaming, simplement en déposant dans son dossier un fichier de son ou de vidéo au bon format. Dernier des iTools, HomePage. Il s’agit d’un créateur de pages Web simplifié. Vous ne connaissez pas le HTML ? HomePage s’occupe de tout. On y définit le thème de la page, le style, les informations à y mettre. Une prévisualisation est disponible ainsi qu’une mini-gestionnaire pour gérer facilement sa page Web.

Apple se tourne résolument vers Internet. Tous ces services sont gratuits. Seule contrainte être un utilisateur Mac et utiliser MacOS 9 (pour les iTools). On attend maintenant la déclinaison française.

Dernier point d’importance, Steve Jobs a annoncé un partenariat avec EarthLink pour l’accès Internet. Un kit de connexion sera installé sur tous les Mac vendus aux États Unis. L’objectif est de proposer un site portail exclusif pour les utilisateurs Mac. Pour cet accord, Apple a investi 200 millions de dollars dans EarthLink.

Pour en savoir plus : Le nouveau site d’Apple


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur