Steve Wozniak : l’Amazon Echo est le nouveau nec plus ultra

Mobilité
3 12

Steve Wozniak, le co-fondateur d’Apple, ne tarit pas d’éloge à l’égard de l’Amazon Echo qu’il qualifie de « prochaine grosse plate-forme ».

Steve Wozniak, le co-fondateur d’Apple, demeure un électron libre. Il ne tarit pas d’éloge à l’égard d’…Amazon Echo qu’il qualifie de « prochaine grosse plateforme ».

En se confiant à CNBC, l’ex-associé historique de Steve Jobs en a profité pour louer les mérites de l’assistant personnel Echo d’Amazon.

Cette sortie ne manquera pas d’agacer du côté d’Apple. Steve Wozniak n’a aucunement mentionné Siri, l’assistant personnel d’Apple intégré dans iOS.

Les fabricants d’électronique grand public cherchent incontestablement un nouveau levier de croissance après l’essor des smartphones.

Il y a bien eu des tentatives dans les « wearable technologies » (électronique à porter sur soi) avec des smartwatches et des fitness trackers. Tous les acteurs IT sont aussi très impliqués dans les développements autour de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée avec des casques ou des lunettes.

Mais, pour l’heure, le nouveau gadget électronique phare pourrait bien être l’Amazon Echo.

C’est du moins l’avis de Steve Wozniak. « Je suis excité en ce moment par l’Amazon Echo, assez curieusement », a ainsi déclaré Steve Wozniak à CNBC. « Je pense qu’il s’agit de la prochaine grosse plateforme du futur, si je ne me trompe pas. »

Il précise que l’appareil d’Amazon est même devenu central dans sa maison, saluant l’interface simple et pratique qu’il représente.

« C’est devenu une telle partie merveilleuse de notre vie, de ne pas avoir à soulever quelque chose et de parler aux objets. Mais juste de parler n’importe où dans une pièce » , dit-il. « C’est un tel luxe et une telle liberté.  »

Amazon Echo : les ventes cartonnent…sur Amazon

Adossé à l’assistant vocal Alexa (service issu de la R&D interne du groupe Internet de Jeff Bezos), Amazon Echo constitue d’un appareil cylindrique sans écran, dont le lancement remonte à fin 2014.

Le contrôle se fait à la voix avec cet appareil toujours à l’écoute grâce à des microphones et l’appareil répond grâce à son haut-parleur omnidirectionnel.

Il permet de contrôler sa musique, de passer des commandes (notamment auprès de prestataires de services tiers comme Uber), de connaître la météo, la bourse, les informations, les résultats sportifs, etc.

S’il s’agit d’un appareil destiné au foyer, Amazon a également étoffé sa gamme d’assistants avec l’Amazon Tap (à 130 dollars) qui est la déclinaison nomade de l’Amazon Echo.

Il y a aussi une version moins onéreuse que l’Echo (à 180 dollars exclusivement aux Etats-Unis) avec l’Echo Dot (à 90 dollars) qui se connecte à un dispositif audio.

Selon Amazon, Amazon Echo figurait en top des ventes des produits du géant de l’e-commerce à plus de 100 dollars lors du dernier Black Friday (vendredi après thanksgiving en novembre aux Etats-Unis).

Amazon a connu des fortunes diverses concernant les ventes de ses appareils électroniques.

Si la firme est présente dans le domaine des tablettes et des set top boxes, elle a également tenté une incursion dans la téléphonie mobile avec le Fire Phone qui s’est révélé être un flop monumental.

Mais, avec sa gamme d’assistants personnels, Amazon semble avoir développé un nouveau type de produit fédérateur et prometteur.

(Crédit photo : Viappy, Shuttershock.com)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur