Stinger : le téléphone PDA selon Microsoft

Mobilité

Microsoft attaque le marché de la téléphonie mobile avec Stinger, un téléphone PDA terminal Internet équipé d’un écran couleur et piloté par un Windows CE personnalisé. Il se destine à l’Edge et l’UMTS.

A l’occasion du 3GSM World Congress, qui se déroule à Cannes du 20 au 23 février, Microsoft a annoncé son nouveau produit. Stinger, c’est son nom de code, est un téléphone portable équipé d’un Windows CE personnalisé. L’appareil, qui tient dans la paume de la main, combine les fonctions de téléphone et de PDA. Un écran couleur de 208 x 240 pixels occupe près de la moitié de la surface du boîtier, l’autre moitié étant consacrée au clavier numérique. Outre les fonctions classiques des assistants personnels (comme l’agenda, le carnet d’adresses, etc.), le petit téléphone se mue en terminal Internet. Si Microsoft assure que Stinger reste ouvert aux formats actuels, le HTML, le Wap et le XML notamment, l’éditeur n’en “enrichira” pas moins son terminal d’applications spécifiques. Les développeurs bénéficieront notamment d’un système de “glisser-déposer” (drag and drop) qui permettra de traduire rapidement les applications Windows vers Stirling, la plate-forme Stinger. Microsoft espère ainsi conserver sa base de six millions de développeurs Windows dans le monde pour assurer le développement d’applications spécifiques.

Microsoft ne fabriquera pas directement ses téléphones mobiles. Samsung et Mitsubishi, ainsi que le britannique Sendo, ont annoncé le développement futur de produits sous licence Stirling. Les opérateurs Vodafone (Grande-Bretagne), Telstra (Australie), Deutsch Telecom (Allemagne) et Telefonica (Espagne) devraient démarrer les premières expérimentations prochainement. Microsoft sera en concurrence avec Psion et son système Symbian (récemment adopté par Siemens) et avec Palm.

Prévu pour l’Edge, en attendant l’UMTS

Le Stinger devrait fonctionner avec des débits de 100 à 150 Kbits/s, des vitesses destinées à l’Edge (la génération de téléphones mobiles prévue pour la fin de l’année ou début 2002, dite 2,5G). Le Stinger adaptera ensuite ses débits à des vitesses supérieures dédiées à l’UMTS (3G) afin de traiter les fichiers multimédias (son et vidéo essentiellement). Doté de 8 Mo de Ram, le Stinger devrait bénéficier d’un éventail d’extensions de cartes mémoires. Stinger pourrait être commercialisé autour de 800 dollars (plus de 5 700 francs hors taxe).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur