Stockage 2000 : le salon des pros du To

Mobilité

Le monde du stockage se réunira lors de son salon annuel, Forum Stockage, qui se déroulera du 12 au 13 septembre à la Porte Maillot. Si les deux derniers salons consacraient le SAN, Stockage 2000 devrait montrer que le NAS a toujours sa place aux côtés de nouvelles tendances comme l’e-stockage.

Pour la quatrième année consécutive, les professionnels du stockage se donneront rendez-vous pour Stockage 2000 du 12 au 13 septembre à la Porte Maillot. Si le nombre d’exposants n’a pas augmenté par rapport à l’an passé (75), la surface de l’exposition a quant à elle presque doublé. Preuve de la bataille que se livrent les professionnels qui ont besoin de plus en plus d’espace pour présenter leurs offres toujours plus nombreuses. Devant ce succès, le salon a même dû refuser près de 40 sociétés, ne retenant pour la plupart des cas que les gros acteurs. “Au départ de cette aventure en 97, nous pensions réunir seulement les acteurs majeurs de ce secteur, et nous avions alors 35 sociétés. Mais le marché du stockage évolue tellement que nous avons dû alors effectivement nous ouvrir à d’autres acteurs”, explique Laurent Schmitte, fondateur du Forum Stockage.

Le salon ne s’ouvre pas seulement aux éditeurs de solutions de stockage, mais aussi aux visiteurs. Les PME devraient être ainsi beaucoup plus présentes sur le salon aux côtés d’entreprises telles que EDF, CEA, France Télécom…

Ce salon pourrait être marqué non pas par une désillusion, mais plutôt par une prudence vis-à-vis de la solution de stockage SAN (Storage Area Network). Les deux derniers salons consacraient effectivement le SAN comme un produit révolutionnaire. “Ca l’est toujours”, mentionne Laurent Schmitte, qui précise toutefois que “les coûts de câblage extrêmement élevés liés à des coûts d’administration eux aussi importants ont laissé la place à plus de réalisme”. Mais surtout, le NAS (Network Attached Storage), que tout le monde annonçait pour mort, a bel et bien réussi à s’adapter au marché, notamment en présentant des débit plus importants mais encombrant moins le réseau au moment de la sauvegarde des données. Ainsi Stockage 2000 devrait plutôt montrer la complémentarité entre ces deux systèmes et surtout démontrer tout l’intérêt à faire cohabiter ces deux modes de stockage au sein d’une même entreprise.

Enfin, l’édition de cette année devrait présenter les nouvelles tendances. Guardian, petite et nouvelle société dans le monde du stockage, innove notamment avec une solution d’e-stockage. Les données sont alors stockées via le réseau Internet. Une autre tendance qui se dessine est l’outsourcing. Le stockage est alors entièrement assuré par une société prestataire qui prend en charge l’ensemble de la problématique stockage. Les données transitent dans ce cas via un réseau privé.

Mais le salon, qui mettra face à face les acteurs de la course effrénée au nombre de tera-octets stockés, laissera aussi voir le jeu des alliances entre concurrents. “Les enjeux de ce marché sont tels que les acteurs sont prêts à passer des alliances contre nature à l’exemple d’IBM et de Compaq”, explique le responsable de Stockage 2000. Et de préciser qu’il ne savait plus très bien si c’étaient les utilisateurs ou les constructeurs qui tiraient le marché vers le haut.

Pour en savoir plus : Stockage 2000


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur