Stockage en ligne : l’Autorité de la concurrence déboute deux éditeurs français en guerre contre Microsoft

Data-stockageJuridiqueRégulationsStockage
microsoft-kyocera

L’Autorité de la concurrence vient de rejeter une saisine déposée par deux sociétés française, Midprod et Livesynchro, contre Microsoft, qui accusaient notamment l’éditeur américain d’abus de position dominante dans le secteur du stockage et du partage de fichiers en ligne.

Dans un litige opposant Microsoft à MidProd et Livesynchro, l’Autorité de la concurrence vient de donner raison à la firme de Redmond, en rejetant la saisine effectuée par les deux entreprises françaises.

En effet, en août 2010, Midprod, spécialisé dans la conception, la réalisation et l’exploitation de sites Web, de logiciels et de matériels informatiques et la vente de services informatiques, et Livesynchro, permettant d’assurer avec Midprod les activités de partage et de stockage via le site livesync.com (échange et partage de fichiers en ligne), avaient saisi l’Autorité de la concurrence, estimant que Microsoft avait sciemment mis en place des pratiques afin d’évincer une partie de ses concurrents sur le marché des systèmes de stockage, de partage et de synchronisation des fichiers sur Internet.

Selon les plaignants, Microsoft se serait rendu coupable d’au moins trois abus : l’utilisation du nom de service d’un concurrent, soit ici « Live Sync » combinée à la stratégie visant à dissuader les concurrents de faire valoir leurs droits en justice.

Sans oublier l’intégration de la suite Windows Live (dont Windows Live Mesh) dans les systèmes d’exploitation Windows et la mise en place de la gratuité des services de stockage, de partage et de synchronisation de fichiers sur internet proposés par Microsoft.

Mais l’Autorité de la concurrence estime dans son jugement qu‘« aucun élément du dossier ne permet de considérer que Microsoft, en utilisant les termes « Live Sync » pour son logiciel de synchronisation, aurait adopté un comportement abusif ».

En outre, « s’il est vrai que le nombre d’inscriptions sur le site livesync.com a beaucoup baissé en 2009, rien ne prouve que ceci soit dû à l’arrivée du logiciel Windows Live Sync de Microsoft ».

En effet, en dépit de ce qu’ils affirment, Midprod et Livesynchro ne proposent que des services de partage et de stockage (et non pas de synchronisation).

En effet, les services proposés par le site livesync.com ne permettent pas de synchroniser les fichiers de plusieurs ordinateurs d’un même utilisateur, contrairement au service en ligne Windows Live Mesh (ex-Windows Live Sync) proposé par Microsoft.

Le deuxième type d’abus dénoncé concerne l’intégration de la suite logicielle Windows Live dans les systèmes d’exploitation de Microsoft.

En effet, contrairement à Windows SkyDrive (directement concurrent de livesync.com), qui ne peut être que téléchargé sur internet, les logiciels de la suite Windows Live, dont Windows Live Mesh, peuvent être soit téléchargés sur internet, soit pré-installés sur un PC.

Toutefois, l’Autorité de la concurrence souligne que Windows Live Mesh n’est pas intégré au système d’exploitation Windows. Par ailleurs, lorsque la suite Windows Live est pré-installée, l’utilisateur demeure libre de télécharger les programmes des concurrents présentant les mêmes fonctionnalités…

 

 

Crédit image : © Treenabeena – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur