Stockage : le collaboratif devient stratégique chez QNAP

Data-stockageMobilitéStockage
qnap-ts-x31

L’industriel taïwanais enrichit son offre de NAS avec trois modèles sur base ARM orientés sécurité et production collaborative.

En juin dernier, QNAP mettait à jour son système d’exploitation QTS, dédié aux serveurs de stockage résidentiels de la gamme Turbo NAS.

Cette nouvelle version (4.1) apporte notamment un support de la réplication temps réel avec sauvegarde de la racine FTP, un plugin vSphere 1.3 pour administrer les bases de données à distance et une allocation granulaire Hyper-V sur Windows Server 2012 R2 pour la récupération automatique d’espace. L’update (4.1.1) diffusé depuis ce 1er octobre ajoute la prise en charge du chiffrement intégral et corrige la faille Shellshock liée à l’interpréteur de commandes Bash.

Une offre mise en application avec trois modèles de NAS monosockets sur base ARM entrant dans la famille TS-x31. QNAP exploite une même base matérielle (un processeur Freescale basé sur deux coeurs ARM Cortex-A9 à 1,2 GHz et 512 Mo de mémoire vive DDR3) déclinée en 1, 2 et 4 baies, pour une capacité maximale de 24 To, la compatibilité étant assurée avec les disques 6 To WD60EFRX de Western Digital.

Les tests réalisés en interne sur un système Windows avec le logiciel IO Meter 8 donnent 110 Mo/s en lecture séquentielle et 80 Mo/s en écriture sur un fichier de 5 Go. Des valeurs qui passent respectivement à 35 Mo/s et 30 Mo/s avec le chiffrement AES-256 activé. Les modèles à 2 et 4 baies disposent de deux interfaces Ethernet Gigabit, permettant les configurations en double IP, l’agrégation de liens ou encore le basculement dynamique en cas de défaillance.

Autres points communs : trois ports USB 3.0 et un connecteur eSATA. Avec deux disques durs de 2 To, la consommation électrique est annoncée à 33,75 W en crête pour le modèle 4 baies. Elle s’élève à 20,56 W pour le 2 baies et 13,31 W avec un disque 2 To dans le modèle 1 baie.

Pour accompagner les petites entreprises dans la gestion et la préservation des données, QNAP optimise les fonctionnalités collaboratives de ses NAS. Outre le support avancé des serveurs virtuels privés via OpenVPN, l’industriel taïwanais intègre un nouvel applicatif : Notes Station, présenté comme “un bloc-notes en mode cloud privé”. Il s’agit en fait d’un éditeur de texte connecté aux ressources réseau, accessible à travers un navigateur Web et lié à divers services en ligne comme Google Agenda.

QNAP met généreusement l’accent sur la notion de confidentialité dans un contexte d’incertitude autour de la sécurité des services de cloud public. Mais les environnements Amazon S3, Microsoft Azure et Google Drive restent directement pris en charge par le système d’exploitation QTS, au même titre que le protocole FXP (“File eXchange Protocol”, extension du FTP).

Les Turbo NAS TS-x31 embarquent aussi la solution Signage Station, qui permet de monter des vidéos en mode collaboratif. Le transcodage peut s’effectuer de sorte à obtenir automatiquement plusieurs résolutions pour un même fichier afin d’autoriser la lecture sur divers appareils avec des vitesses de connexion différentes.

qnap-shellshock
Correction express pour la faille Shellshock avec QTS 4.1.1.

 

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous les sous-traitants des grands groupes high-tech ?

Crédit photo : QNAP


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur