Stockage : la demande en systèmes intégrés se contracte en France

CloudData-stockageEntrepriseRégulationsStockageVirtualisation
marche-stockage-france

IDC perçoit, sur le marché français, un ralentissement de la demande en systèmes et plates-formes intégrées de stockage.

Les prix élevés et l’allongement du cycle de vie des systèmes existants peuvent ralentir l’adoption des infrastructures et plates-formes intégrées de stockage en Europe de l’Ouest, en particulier auprès des PME, ainsi que sur des marchés plus conservateurs.

C’est l’un des principaux constats établis par IDC à l’issue de son étude trimestrielle menée en EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique).

Dans l’absolu, le secteur a généré, au 1er trimestre 2014, un chiffre d’affaires en croissance de 57% sur un an, à 541,7 millions de dollars. Et la capacité des équipements tout-en-un déployés (serveur, stockage, réseau, logiciel) a frôlé les 180 pétaoctets, en hausse de +90% par rapport à l’année dernière. La répartition des parts est toutefois inégale entre l’Europe – qui détient 85% du marché – et la zone Moyen-Orient – Afrique, laquelle affiche toutefois une forte progression des ventes (+136%).

La demande augmente aussi en France, mais d’à peine 30% en un an, contre 84% en Allemagne (leader du secteur), 59% au Royaume-Uni… et 48% en Europe de l’Ouest. Avec 9,22% du marché, la France détient toutefois plus de parts que toute la zone Europe centrale et de l’Est (6% environ).

“Beaucoup de data centers des marchés émergents disposent d’une voie royale en matière de déploiements en raison de la dépendance plus faible aux solutions historiques par rapport aux pays développés”, résume Jiri Helebrand, directeur de recherche Solutions Servers, Systems & Infrastructure chez IDC. Il poursuit : “Construire le projet à partir de zéro fournit l’occasion de mettre en oeuvre de nouvelles technologies et de répondre aux exigences de centres informatiques évolutifs, fiables et virtualisés grâce aux systèmes intégrés.”

L’offre infrastructure intégrée (non optimisée pour des workloads spécifiques) concentre 65% des ventes du secteur et bénéficie d’une progression de 97%. Aux rênes du marché avec plus de 25% des parts, on retrouve VCE, la coentreprise entre EMC et Cisco soutenue par VMware et Intel. Le couple Cisco/NetApp suit à 19%, devant HP (17%).

Comme le note Silicon.fr, Oracle garde un longueur d’avance sur l’offre plates-formes (avec logiciels intégrés et systèmes optimisés pour les développements, bases de données, test et intégration d’outils), qui constitue les 35% restants du secteur. L’éditeur de Java devance IBM (30%) et HP (5%).
http://www.silicon.fr/stockage-france-plombe-marche-systemes-integres-en-europe-95503.html

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : maîtrisez-vous le langage high-tech ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur