Stockage : l’expertise Blu-ray d’Optical Archive séduit Sony

Data-stockageEntrepriseFusions-acquisitionsStart-upStockage
sony-optical-archive

Sony s’offre la start-up Optical Archive, qui développe un système de stockage sur Blu-Ray pour la sauvegarde d’informations peu utilisées.

Si la technologie Blu-ray ne représente plus l’avenir du contenu audiovisuel avec le développement de services comme iTunes et Netflix, elle revêt encore un certain potentiel en entreprise.

C’est tout du moins la perception de Facebook. En janvier 2014, la société Internet de Mark Zuckerberg avait dévoilé un prototype d’armoire doté de 10 000 disques optiques, pour une capacité totale d’un pétaoctet (1 Po, soit 1015 octets).

Un tel dispositif est conçu pour répondre à des besoins de « stockage froid » ; c’est-à-dire pour des données peu utilisées, mais qui doivent rester rapidement accessibles. Illustration avec les photos et les vidéos publiées sur le réseau social.

Pour une entreprise de la taille de Facebook, les économies sont substantielles : la facture d’investissement est réduite de 50 % – et les besoins en électricité, de 80 % – pour cette armoire de Blu-Ray en comparaison à un système de « stockage froid » proposant la même capacité sur des disques durs. Le tout avec une densité intéressante et une durée de vie des supports optiques estimée à 50 ans.

L’un des artisans de ce projet se nomme Frank Frankovsky. Responsable pendant 5 ans du design matériel et des approvisionnements chez Facebook, il a fini par quitter l’entreprise en mars 2014 pour lancer sa start-up : Optical Drive*.

Egalement à la tête du projet Open Compute, dans le cadre duquel plusieurs sociétés travaillent à la définition de nouvelles spécifications pour les équipements au sein des data centers, Frank Frankovsky n’est pas encore passé à la phase marché. Mais son expertise a tapé dans l’œil de Sony.

Le groupe japonais vient d’annoncer, pour une somme non dévoilée, l’acquisition d’Optical Drive. Les actifs hérités de ce rachat seront mis à profit pour accélérer les travaux en cours sur les Blu-Ray en tant qu’alternative aux bandes magnétiques. Comme le note Silicon.fr, la prochaine étape est de pousser la capacité à 300 Go par disque.

* A ne pas confondre avec le dispositif Optical Disc Archive lancé en 2012 par Sony, sous la forme de cartouches de stockage contenant plusieurs disques Blu-Ray.

Crédit photo : Bastian Weltjen – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur