Stockage : le disque dur virtuel pourrait rapporter gros à Google

Cloud

Si la rumeur se confirme, le moteur de recherche pourrait réaliser des marges supérieures à celles des fabricants de disques durs eux-mêmes.

Selon les experts et si la rumeur se confirme, le lancement d’un service de disque dur virtuel permettrait à Google de réaliser des marges supérieures à celles des fournisseurs de disques durs physiques tels que Seagate Technology. iSuppli pense en effet que le lancement d’un tel service serait certes très utile pour les consommateurs, mais surtout extrêmement lucratif pour le moteur de recherche.

“Le plan de Google répond à une logique économique simple : le groupe peut réaliser davantage de bénéfices sur le marché du stockage que les fabricants de disques durs eux-mêmes”, souligne Krishna Chander, analyste pour les systèmes de stockage chez iSuppli.

Certains articles laissent entendre que Google s’apprêterait à offrir un service permettant aux utilisateurs de stocker des fichiers de leurs disques durs sur ses serveurs. Le service fournirait ainsi un espace de stockage pour le moins bienvenu pour tous les utilisateurs souffrant d’un manque d’espace sur des disques durs saturés de musique, de vidéos et d’images, mais il permettrait également aux abonnés d’accéder à leurs fichiers depuis n’importe quel PC, en entrant simplement leur mot de passe sur le site de Google.

L’analyste remarque toutefois que le concept de stockage virtuel en ligne n’est pas tout à fait nouveau. Yahoo, Xdrive LLC ainsi que d’autres proposent déjà des services similaires, avec généralement 5 Go de stockage gratuit assortis d’un forfait pour l’accès à un espace supplémentaire.

Mais Google pourrait bien leur couper l’herbe sous le pied en proposant peut-être 50 Go de stockage gratuit, estime Krishna Chander, ajoutant que Google pourrait générer des profits importants en plaçant des publicités sur le site de son service de stockage.

Selon l’analyste, environ 4,2 millions d’utilisateurs pourraient à terme utiliser le système de stockage en ligne de Google. En supposant que Google perçoive $50 par utilisateur et par an grâce aux recettes publicitaires collectées auprès des utilisateurs de la version gratuite du système, le moteur de recherche pourrait dégager environ 210 millions de dollars de recettes chaque année.

Côté dépenses, Krishna Chander estime que chaque Go de stockage gratuit coûtera 25 cents à Google. Google risque en effet de devoir installer une capacité de stockage d’environ 210 000 To, ce qui supposerait l’achat d’environ 210 000 disques durs d’1 To, soit un investissement d’environ 52,5 millions de dollars.

“Cela représente un excellent retour sur investissement pour Google”, ajoute l’analyste. “Là où un fournisseur de disques durs réalise une marge bénéficiaire brute de 18 % sur un disque dur pour PC de bureau, Google pourrait dégager une marge de 75 %. Son retour sur investissement serait ainsi quatre fois supérieur à celui des fournisseurs de disques durs.”

Traduction de l’article Expert predicts Google will offer 50GB of free web storage de Vnunet.com en date du 11 décembre 2007


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur