Stockage : NetApp cherche à améliorer les performances de l’existant

Cloud

Le fournisseur d’appliances renouvelle ses solutions “mid-range” de la famille FAS et ses outils de virtualisation V-Series pour les data centers.

NetApp, qui vient de boucler une année fiscale (voir encadré), vient de présenter de nouvelles solutions de stockage “mid-range” pour les data centers. “Dans le monde, NetApp gère 100 Petaoctets de stockage sur 6500 baies”, rappelle Bruno Picard, Directeur technique de la branche française de la firme américaine. Le groupe se positionne comme le quatrième acteur du stockage dans le monde en termes de part de marché (mais numéro trois si l’on prrend en compte la dimension OEM).

En affinant un peu plus, le fournisseur d’appliances, d’origine américaine, se positionne comme un spécialiste de sauvegarde sur disque (disk-based back up, via des librairie de stockage par bande ou solutions de réplication) et de la restauration. “Nous proposons à nos clients la gratuité de la mise en place de la déduplication”, précise notre interlocuteur.

Mardi matin, à l’occasion d’un point presse, NetApp France a annoncé une série de nouveaux produits portant sur l’augmentation du niveau de performance. Cela est possible en jouant sur deux volets : le “scale up” (augmenter la performance d’une baie existante) ou le “scale out” (consistant à aligner de la puissance supplémentaire de traitement en termes de serveurs de stockage).

Dans la famille FAS catégorie “mid-range”, l’appliance FAS3140, disposant d’une capacité de 420 Terraoctets (To), est présenté comme le successeur du FAS3020 (168 To) et FAS3040 (336 To). Tandis que le modèle FAS3170 (840 To) remplace le FAS3070 (504 To).

Fort de cette nouvelle gamme, le prestataire américain présente des performances remarquables entre le FAS3070 et le FAS3170 sur plusieurs types de données : + 40% sur les services de fichiers, + 40% sur le transactionnel (base de données type SAP ou Oracle… ) et un doublement du traitement de la messagerie électronique (en termes d’opérations IOPS pour Entrées-Sorties Par Seconde).

Sur le front des nouveautés portant sur la gamme de solutions de virtualisation de stockage V-Series, NetApp annonce la sortie des nouveaux V3100 (V3140 à 520 To et V3170 à 840 To). Principale distinction entre les deux produits : “Par défaut, il n’y a plus qu’un seul fond de panier partagé par les deux contrôleurs”, explique Bruno Picard.

PAM tendance green IT

Toujours dans un souci d’améliorer les performances les disques tout en augmentant leur capacité, NetApp tente de résoudre cette équation à travers Performance Accelaration Module (PAM).

Cette carte, disposant d’un cache étendu de 16 Go et associé au logiciel FlexScale, a vocation à diminuer le nombre de disques pour un même besoin de performance. Elle est indépendante des environnements (SAN, NAS, iSCSI…) et des solutions logicielles Dat Ontap (comme SnapMirror pour la réplication de données ou SnapVault pour la solution de sauvegarde de disque à disque).

Après l’ajout d’un seul module PAM, la société américaine recenserait un doublement du nombre d’entrée-sorties sur un FAS3040. PAM s’inscrit dans la tendance green IT en affichant une consommation de 18 Watts et un dégagement calorifique nul par module.

En explorant le volet “scale out”, NetApp déploie la technologie FlexCache, présentée comme “le premier système de mise en cache proposé par un grand acteur de stockage”, sur les appliances de la gamme Storage Acceleration. Là aussi, NetApp met en avant plusieurs gains comme l’amélioration des performances mais aussi la diminution de la bande passante requise en environnement distribué et un TCO (Total Cost of Ownership, coût total du bien) réduit.

NetApp France : 100 personnes maintenant
Le 21 mai, NetApp, coté au Nasdaq, a dévoilé les résultats financiers du quatrième trimestre 2007. Son chiffre d’affaires trimestriel s’élève à 938 millions de dolllars (+17% par rapport à la même période l’année précédente). Sur l’ensemble de l’exercice fiscal 2007-2008, le prestataire américain a réalisé un CA global de 3,3 milliards de dollars (+18% par rapport à la période fiscale précédente) et son résultat net s’est élevé à 310 millions de dollars. En France, NetApp assure bénéficier d’une “croissance extraordinaire” selon les propos de son directeur général Marc Montiel. L’effectif France se porte désormais à 104 personnes avec un renforcement des équipes ventes en région.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur