Stockage nouvelle génération : Scality pense déjà à la Bourse

Data-stockageEntrepriseLevées de fondsStockage
scality-levee-fonds
3 2

Aux USA, l’équipe d’entrepreneurs français derrière Scality (stockage objet) boucle une quatrième levée de fonds qui préfigurerait une IPO à moyen terme.

Scality vient de boucler son quatrième tour de table d’un montant de 45 millions de dollars.

La société qui fournit des solutions logicielles de stockage, créée par quatre Français* et domiciliée aux Etats-Unis, a reçu le soutien des fonds d’investissement Menlo Ventures, IDInvest, Iris Capital, Omnes Capital et Galileo Partners mais aussi de Bpifrance (à travers le fonds Ambition Numérique).

En guise de nouvel actionnaire, on trouve BroadBand Tower, Inc. (BBTower) du nom d’un revendeur de solutions technologiques d’origine japonaise qui compte mettre à disposition de ses entreprises clientes la technologie de Scality (logiciel RING). La société vient d’ouvrir une filiale locale pour mieux couvrir la demande au niveau local.

Depuis la création de la société en 2009, la société a levé un montant global de 80 millions de dollars, incluant une participation financière de 65% des salariés. La dernière levée de fonds remontait à juillet 2013 (22 millions de dollars).

La nouvelle valorisation de la société IT n’est pas révélée. Néanmoins, elle aurait doublé avec ce nouveau financement, précise Jérôme Lecat, CEO de Scality, dans le communiqué.

Le tempo s’accélère : les fonds récoltés serviront à renforcer les forces commerciales pour accompagner le développement à l’international (Amérique du Nord, Europe et zone Asie-Pacifique), étoffer le réseau de revendeurs et…préparer une introduction en Bourse escomptée aux Etats-Unis en 2017.

Les résultats financiers de Scality ne sont pas communiqués.

L’éditeur revendique de nouveaux clients de référence comme Deluxe, RTL II et Phoenix. Il revendique aussi 7 opérateurs télécoms séduits dans un Top 20 monde mais aussi des opérateurs cloud et de nombreuses entreprises, « représentant plus de 500 millions d’utilisateurs dans le monde ».

Des accords de revente des solutions de Scality ont également été signés avec des firmes IT comme HP et Dell.

Scality a son siège social à San Francisco et dispose de bureaux dans plusieurs pays. L’effectif est passé de 42 à 160 salariés en deux ans. La moitié de l’effectif demeure en France en raison d’une forte activité R&D, même si un nouveau centre a récemment été inauguré à Boston.

L’ex-Bizanga Store devenue rapidement Scality parie sur l’essor des logiciels pour le stockage objet dans le segment Software-Defined Storage.

Le cabinet d’études IDC considère Scality comme un des leaders dans son domaine de prédilection sur un marché qui pèse 21,6 milliards de dollars en 2015 (sur fond de croissance annuelle de 21,5 %).

En début d’année, Scality annonçait la disponibilité générale de la version 5.0 de son logiciel Ring qui introduit des fonctions de stockage de masse de fichiers unifiés objet et d’applications OpenStack. Une version d’évaluation gratuite est accessible en ligne.

*Jérôme Lecat occupe les fonctions de CEO, Giorgio Regni a pris le poste de CTO, Erwan Menard est COO et Philippe Mechanick est CFO.

Vidéo : Scality : le stockage à l’ère de l’information (en anglais via Vimeo)

Scality: Ideas were never meant to be bound from Scality on Vimeo.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur