Stockage de données et big data : IBM met la main sur Cleversafe

Big dataCloudData-stockageEntrepriseFusions-acquisitionsGestion cloud
1 4

IBM vient de jeter son dévolu sur Cleversafe, une société américaine spécialisée dans le stockage, dans l’objectif de peaufiner sa stratégie cloud.

IBM vient de mettre la main sur Cleversafe, spécialiste du stockage des données. Les termes de la transaction n’ont pas été divulgués.

Basée à Chicago dans l’Illinois et créée en 2004 par S. Christopher Gladwin, cet éditeur dispose d’une offre de stockage baptisée Dispersed Storage Network (dsNet).

Dans son panel de clients et partenaires, on trouve Seagate, HP, Symantec, Shutterfly et Sky… Les 210 salariés de Cleversafe devraient intégrer la division cloud d’IBM.

Sur son site, Cleversafe précise avoir pris le virage du big data. Dans cette optique, elle a mis au point une technologie qui repose sur 350 brevets.

 » La société utilise des algorithmes uniques pour découper les données en morceaux et remonter l’information à partir d’un seul exemplaire, plutôt que de simplement faire des copies multiples des données, ce qui est la façon dont le stockage est traditionnellement réalisé. En conséquence, Cleversafe peut stocker des données de manière significative à un moindre prix et avec une plus grande sécurité », selon un communiqué publié par IBM.

Les solutions de stockage de Cleversafe ciblant les données non structurées viendront compléter les offres Spectrum Storage (couche logicielle adossée à XIV, son appliance de stockage haut de gamme) de Big Blue.

Elles devraient aussi venir épauler l’offre SaaS (software as a service) de Big Blue avec SoftLayer et Bluemix.

IBM accentue ainsi également ses efforts portés vers le cloud hybride. IBM propose en effet des serveurs cloud et des systèmes de stockage à la fois sécurisés et évolutifs pour des infrastructures de cloud privé ou bien de cloud hybride (regroupant cloud privé et cloud public dans ce dernier cas).

Mais, au final, cette acquisition devrait permettre à IBM d’accompagner l’essor du Big Data. Selon IDC, 80% des nouvelles applications cloud feront un usage intensif du big data et le marché du stockage objet devrait atteindre 28 milliards de dollars d’ici 2018.

Rappelons qu’associé à des métadonnées, le stockage objet regroupe des données non structurées contenues dans un conteneur ou bucket (et non une arborescence et des répertoires comme pour les données structurées).

L’offre de stockage de Cleversafe ainsi que sa technologie pourraient également alimenter la solution de messagerie Verse lancée début avril dernier.

IBM a d’ores et déjà prévu de lui associer les capacités d’analyse de son supercalculateur Watson. Une composante assurant le stockage des données non structurées (photos, vidéos…) permettrait encore plus de peaufiner l’offre face aux outils concurrents, tels que ceux d’Office 365.

Les dernières acquisitions d’IBM de spécialistes du cloud étaient celles de SoftLayer, Cloudant et Blue Box.

(Crédit image : deepadesigns, Shuttershock)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur