Stockage : Pure Storage lève 225 millions de dollars pour ses baies flash

Data-stockageEntrepriseLevées de fondsStockage
levee-fonds-pure-storage

Spécialisé dans les baies de stockage sur mémoire flash, l’Américain Pure Storage est valorisé à 3 milliards de dollars après son 6e tour de table (225 millions de dollars).

Figure montante dans la révolution du stockage flash, Pure Storage est désormais valorisé à 3 milliards de dollars. L’entreprise californienne – elle est basée à Mountain View – vient de boucler son sixième tour de table (“Series F”) en levant 225 millions de dollars.

Cette opération est marquée par l’entrée au capital de Wellington Management, une multinationale américaine spécialisée dans la gestion d’actifs. Elle porte à environ 475 millions de dollars le total des sommes injectées dans la société depuis sa prise d’exercice en septembre 2009, sous la houlette de John Colgrove (actuel CTO) et John Hayes (aujourd’hui responsable de l’architecture système). La quasi-totalité des investisseurs historiques ont remis au pot. Sur la liste figurent des références telles que T.Rowe Price Associates, Redpoint Ventures et Tiger Global (capital-investissement), mais aussi Greylock Partners et Index Ventures (capital-risque).

Les baies de stockage développées par Pure Storage ciblent les applications consommatrices en ressources dans le data center. Typiquement, les bases de données, la virtualisation des postes de travail (VDI), les environnements cloud et le calcul intensif (HPC), qui requièrent une forte capacité de montée en charge, un faible temps de latence et de nombreux cycles de lecture-écriture. Un portefeuille de produits qui a retenu l’attention de Samsung, recensé sur la liste des investisseurs ayant participé au précédent tour de table (150 millions de dollars à l’été 2013).

Interrogé par Re/code quant à l’éventualité d’une introduction en Bourse, le CEO Scott Dietzen (ancien de Yahoo) préfère “se donner le temps”. “En tant que société privée, nous avons quelques privilèges que nous comptons conserver encore un peu“. Tout particulièrement en matière de recrutement et de gestion du budget R&D, qui devrait “être multiplié par deux entre 2013 et 2014”.

En ligne de mire, une confrontation avec EMC. Le leader mondial du stockage a pris position dans la bataille de la mémoire flash en rachetant, voici bientôt deux ans, l’Israélien XtremIO. Les deux concurrents entretiennent déjà, à l’heure actuelle, un contentieux en justice autour du vol présumé de secrets industriels.

Pure Storage, qui axe ses travaux sur la consommation d’énergie et la densité des baies de stockage, revendique “une croissance de 700%” pour son activité entre 2012 et 2013, sans livrer davantage d’indications. Son réseau s’étend désormais à plus de 200 partenaires. Il est question d’ouvrir prochainement de nouveaux bureaux en Europe, après l’Allemagne, les Pays-Bas et le Royaume-Uni. Et, à terme, d’envisager l’IPO, comme le rival Nimble Storage (spécialiste des baies hybrides), coté depuis décembre 2013.

 

pure-storage-levee-fonds

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous le crowdfunding ?

Crédit photo : Pure Storage


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur