Stockage : Quantum s’offre ADIC

Cloud

Le spécialiste américain de la sauvegarde sur bande débourse 770 millions de dollars pour acquérir son concurrent ADIC.

Le prédateur devient une proie. Après avoir tenté vainement de racheter Overland Storage fin 2005, Advanced Digital Information Corporation (ADIC) tombe finalement dans l’escarcelle de Quantum, l’un de ses principaux concurrents. Pour cette opération, qui devrait être finalisée d’ici trois à quatre mois, Quantum a mis 770 millions de dollars sur la table. Ce constructeur n’en est pas à son coup d’essai dans ses opérations de croissance externe. En 2002, il a déjà repris Benchmark Storage, un fabricant de cartouche de sauvegarde au format DLT, pour 11 millions de dollars. Deux ans plus tard, le constructeur s’est offert Certance, l’activité de bande au format LTO de Seagate, pour 60 millions de dollars.

Avec cette dernièrement acquisition, Quantum se renforce dans son activité de librairies de bandes haut de gamme. Il améliore considérablement son positionnement vis-à-vis de Sun Microsystems et IBM en la matière. Il s’empare également indirectement de Rocksoft, un éditeur australien tombé dans le giron d’ADIC le mois dernier pour 63 millions de dollars. Rocksoft est à l’origine d’une application qui permet d’optimiser les données transférées sur les supports de stockage en éliminant les doublons.

Quantum table sur cette acquisition pour économiser environ 45 millions de dollars l’an prochain et accélérer sa croissance. Pour son dernier trimestre 2004, clos le 31 mars 2006, le groupe a enregistré un chiffre d’affaires de 206 millions de dollars, en baisse de 14% par rapport à la même période l’an dernier. Sur l’année, son chiffre d’affaires progresse néanmoins de 5%, à 834 millions de dollars, contre 794 millions de dollars un an plus tôt. ADIC a quant à lui réalisé un CA de 119 millions de dollars sur l’année, avec près de 1200 salariés dans le monde. Le chiffre d’affaires du nouvel ensemble représente environ 1,2 milliard de dollars sur les douze derniers mois.

Une opération qui témoigne de la consolidation du secteur

A l’occasion de la publication d’une étude sur les solutions de sauvegarde de données de nouvelle génération, le cabinet américain The451 envisage ce rachat comme une preuve supplémentaire d’une demande accrue des entreprises pour des plates-formes complètes et intégrées, un mouvement qui s’accompagne, selon lui, de toute une vague de rachats. Il est vrai que lheure est aux rapprochements dans le stockage, tous domaines confondus. Par exemple, Seagate a dernièrement englouti Maxtor dans les disques durs (voir édition du 21 décembre 2005). Imation a par la suite repris Memorex dans les supports de stockage amovible (voir édition du 23 janvier 2006). Enfin, HP vient de s’offrir Outerbay Technologies, un spécialiste de l’archivage (voir édition du 9 février 2006).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur