Stockage SaaS : Microsoft veut plus d’Azure dans les PME

CloudData-stockageEntrepriseStockage

Microsoft a décidé d’aligner les tarifs de son offre de stockage SaaS sur son principal concurrent : Amazon S3. Ce sont les PME qui ont le plus à y gagner.

Décidé à concurrencer plus agressivement Amazon sur le cloud, Microsoft vient d’annoncer la baisse immédiate d’une partie de ses tarifs de stockage sur Windows Azure Storage.

Les moins gourmands en espace, en particulier les PME, sont les grands gagnants de cette nouvelle politique de prix.

Dans la plateforme cloud de Microsoft, on trouve trois composants : l’OS Windows Azure, SQL Azure (database as a service incluant reporting, fonctions analytiques, synchronisation…) et AppFabric (anciennement .Net services : service bus + contrôle d’accès) détaille Silicon.fr.

Windows Azure est lui-même composé des services d’exécution de code (Compute), d’administration (Management) et de stockage (Storage).

Plusieurs formes de stockage sont gérées par Azure Storage : les “Blob” (fichiers Binary large objects), les tables (données structurées), les “queues” (fichiers d’échanges de messages processus ou applications), Windows Azure Drive (monter un lecteur NTFS pour disposer d’un disque virtuel de stockage dans Windows Azure).

Ces contenus sont répliqués en trois exemplaires sur différents domaines, et le CDN (Content Delivery Network) Windows Azure assure le stockage du contenu au plus près de la personne ou du service l’utilisant.

La facturation est calculée sur une moyenne d’utilisation du stockage par Blob, tables, queue ou Drive.

Et c’est justement ce prix au gigaoctet qui est revu à la baisse dès le prix de base qui passe de 0,15 à 0,14 dollar par Go et par mois jusqu’à 1 téraoctet, avec de plus importantes réductions sur le volume.

Ainsi, de 1 à 50 téraoctets par mois, le gigaoctet passe à 0,125 dollar, soit une baisse de 10,7%. Et jusqu’à -39,3% sur la tranche 1,001 Po – 5 Po par mois, ramenant le gigaoctet à 0,085 dollar. Microsoft précise que ces tarifs sont effectifs depuis le 26 octobre.

L’éditeur de Windows réduit ainsi l’écart tarifaire avec le service Amazon S3. En effet, jusqu’à 50 téraoctets par mois, le prix (en Europe) des deux plates-formes est maintenant identique.

En revanche, il reste plus élevé sur Azure au-dessus des 50 To, et clairement meilleur marché sur les volumes de plus de 5000 To : 0,055 dollar le gigaoctet chez Amazon contre 0,085 dollar chez Microsoft.

Redmond viserait donc plus les PME/PMI que les grandes entreprises ou prestataires en ligne.

 

Windows Azure reste plus cher qu'Amazon S3

Logo : © .shock – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur