Stockage vidéo : la BNF retient la solution Isilon

Cloud

La Bibliothèque nationale de France a choisi la solution de l’américain Isilon Systems pour le stockage et la diffusion de son vaste fonds vidéo.

Sur la quarantaine de réponses reçues lors de son appel d’offres sur le stockage, la Bibliothèque nationale de France (BNF) a choisi une solution développée par le prestataire Isilon Systems, d’origine américaine.

La configuration retenue est composée de huit serveurs IQ 6000 d’une capacité totale de 33 teraoctets (33 000 gigaoctets). Elle permet de stocker et de rendre accessible à ses usagers près de 100 000 vidéogrammes (100 000 cassettes analogiques) et 12 000 documents sonores.

Des Tontons flingueurs à L’Auberge espagnole en passant par Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain, toutes les vidéos des films français des plus anciens aux plus récents devraient se montrer plus accessible pour une consultation sur place.

La modularité, un atout selon la BNF

Le cahier des charges de la Bibliothèque nationale de France était finalement assez simple”, estimeXavier Guérin, directeur des ventes Europe du Sud* d’Isilon Systems. “Schématiquement, il s’agissait d’une part d’apporter une solution de stockage souple qui puisse s’accroître facilement dans le temps, et , d’autre part, d’optimiser l’accès des données aux personnes qui viennent consulter sur le site.”

Gilles Dufour, responsable du système audiovisuel de la BNF, souligne les deux points essentiels de ce dispositif video-on-demand qui s’appuie sur Isilon : modularité et performances. “La modularité de ce système nous permet d’une part d’accroître la capacité du système de stockage sans perte de performance et, d’autre part, d’accroître les performances de la bande passante sans modification de la capacité de stockage”.

Contrairement aux systèmes traditionnels, l’ajout de capacité de stockage est linéaire chez Isilon et il s’effectue sans arrêt de production. “Nous commençons à 4 Teraoctets et montons jusqu’à 1,6 Peta”, précise Xavier Guérin. Autre avantage : chaque serveur travaille dans le cluster. On ajoute de fait aussi de la sécurité. Il est ainsi possible de perdre deux serveurs (soit 2 x 12 disques complets ou 24 disques) sans que la production soit pour autant arrêtée.

Stockage virtuel via OneFS

La solution d’Isilon est censée répondre au prolématique de stockage de données dites non structurées (les photographies, les radiographies etc.). Ce sont ces données qui ne sont pas stockées dans les bases traditionnelles qui connaissent actuellement la croissance la plus rapide dans l’entreprise. Dans ce contexte clusterien, particulier aux données non structurées, Isilon apporte une simplification extrême de l’administration.

“Pas du tout besoin de gérer les volumes manager[changer la taille des partitions sur les disques sans les reformater, ndlr], confirme le directeur des ventes Europe du Sud. Les opérations sont virtualisées par la couche logicielle de notre solution OneFS [FS pour File Systems]”.

Grâce à ce logiciel , Isilon IQ serait le seul système capable de proposer un point de gestion unique pour les contenus volumineux (jusqu’à 1,6 Po sur un seul système de fichiers, soit 50 fois la capacités des systèmes traditionnels), associant en un même éléments les trois couches de stockage traditionnelles : système de fichiers, gestionnaire de volume et RAID.

Des clients très branchés vidéo en France

Basée à Seattle, dans l’Etat de Washington (Etats-Unis), la société Isilon a été introduite en Bourse en décembre 2006. En 2006, elle a réalisé un chiffre d’affaires monde de 62 millions de dollars. On connaîtra fin mars son chiffre d’affaires 2007. Elle compte plus de 700 clients dans le monde dont une vingtaine en France comme la plate-forme de diffusion de vidéos Dailymotion, Skyrock et ses blogs, AlloCiné, etc.

Après la BNF, de très gros marchés sont actuellement en discussion qui laissent présager des développements analogues à ceux que connaissent les réseaux de diffusion de films aux Etats-Unis. Paramount en fournit un bon exemple, puisque la firme a choisi la solution clusterisée d’Isilon Systems pour la mise en ligne de son catalogue de films sur le Web.

*L’Europe du Sud comprend ici la Belgique, l’Espagne, le Portugal, la Suisse, l’Italie et la Grèce.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur