StopWatching.Us : Mozilla exige des clarifications sur le programme PRISM

Régulations
cyber-espionnage-prism-usa-europe-reactions

Pour exiger du Congrès américain des éclaircissements sur le programme PRISM, Mozilla convie les citoyens et les entités du monde entier sous la bannière de la campagne “Stop Watching Us”.

Pour inciter le Congrès américain à livrer des éclaircissements sur le programme de surveillance des données personnelles de la NSA, Mozilla lance la campagne “Stop Watching Us“.

Comme d’autres acteurs du numérique, la fondation à l’origine du navigateur Web Firefox s’inquiète de cette collecte de données personnelles pratiquée par l’Agence de sécurité nationale américaine sous le couvert du programme PRISM.

Parrainé par une coalition d’organisations des sphères politique et technique, Stop Watching Us invite les citoyens et les entités du monde entier à exiger, au nom du respect des droits fondamentaux, un compte rendu complet de l’étendue de cette traque des internautes.

Quelque 27 000 signataires, parmi lesquels l’Electronic Frontier Foundation, le Guardian Project et la World Wide Web Foundation, ont apporté leur soutien à la démarche.

Ils en appellent à clarifier les mécanismes d’obtention, par les gouvernements, forces de l’ordre ou agences de renseignement, de données stockées dans le cloud et de logs créés par les fournisseurs d’accès.

Portant à la fois sur les communications téléphoniques et électroniques à l’intérieur, en provenance ou vers les Etats-Unis, PRISM est défendu par l’administration Obama au titre de la sécurité nationale.

Mais sa constitutionnalité est contestée, en regard du 1er amendement sur la liberté d’expression et d’association.

Les organisations américaines de libertés civiques ACLU (American Civil Liberties Union) et NYCLU (New York Civil Liberties Union) avancent aussi une infraction au principe protection de l’intimité défendu par le 4e amendement.

Enfin, le programme outrepasserait, comme le note Silicon.fr, les pouvoirs conférés par le Congrès américain via le Patriot Act.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : maîtrisez-vous vos informations personnelles sur Internet ?

Crédit photo : scyther5 – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur