StoreDot : 30 secondes pour recharger un smartphone

Mobilité
storedot-recharge-batterie

Basé sur des cristaux de semi-conducteurs biologiques présentant des propriétés proches de celles des atomes, le système développé par l’Israélien StoreDot permet de recharger un smartphone en 30 secondes.

StoreDot aura été l’une des attractions de la conférence Microsoft Think Next organisée ce 7 avril à Tel-Aviv.

Fondée en 2011, cette société israélienne a développé un système capable de recharger un smartphone en 30 secondes. Baptisée NanoDot, la technologie mise en jeu exploite des boîtes quantiques. Ces cristaux de semi-conducteurs de dimension nanométrique présentent des propriétés proches de celles des atomes. Ils confinent les électrons dans les trois dimensions de l’espace, agissant comme des puits de potentiel.

Découverts dans les années 80, ces “quantum dots” sont communément synthétisés à partir de matières toxiques comme l’arsenic ou le cadmium. StoreDot se distingue en utilisant des molécules de peptide. Associé à de l’hydrogène, du nitrogène ou encore de l’hélium, ce polymère d’acides aminés organiques d’environ 2 nanomètres de diamètre acquiert diverses caractéristiques électrochimiques. Sa capacité à émettre des rayonnements bleus, rouges et verts en fait un composant d’avenir pour les écrans, comme alternative au cadmium.

StoreDot a également mené des travaux sur des puces mémoire plus performantes que la flash en écriture. A l’origine du projet, on retrouve Doron Myersdorf, qui occupe aujourd’hui le poste de CEO. Ancien de l’industrie pharmaceutique, il s’appuie sur des travaux menés à l’Université de Tel-Aviv autour de la maladie d’Alzheimer… et des acides aminés actifs dans le corps humain.

Pour le moment, son prototype de chargeur n’est compatible qu’avec les smartphones Samsung. Quoique assez encombrant comme l’illustre la vidéo ci-dessous, le produit a retenu l’attention de plusieurs investisseurs privés, qui ont contribué, fin 2013, à la première levée de fonds réalisée par StoreDot (6 millions de dollars). Selon TechCrunch, Samsung figurerait sur la liste.

Prochain défi : fédérer les industriels et les convaincre d’adapter leur processus de fabrication. Pour accélérer la mise sur le marché de son chargeur, StoreDot projette d’établir sa propre chaîne de production. Une commercialisation est prévue à l’horizon 2016, avec une première étape franchie d’ici l’année prochaine : un prototype fonctionnel intégrable dans un smartphone. En 2015, la capacité devrait atteindre celle des batteries actuelles.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous de l’électronique embarquée dans les automobiles ?

Crédit photo : Pavel Ignatov – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur