Stratégie multiplay : France Télécom lance sa Livebox

Mobilité

La première offre de services haut débit à partir de la Livebox de Wanadoo apparaît au Royaume-Uni. En France, la vente du terminal multifonction a débuté en douceur.

Alors que Wanadoo UK (ex-Freeserve) va lancer en août son offre Livebox, sa maison mère France Télécom a débuté la commercialisation de ce nouveau produit dans les agences françaises depuis le 12 juillet. Un démarrage discret pour ce boîtier IP multifonction offrant l’accès Internet haut débit sans fil, la voix sur IP et la télévision par ADSL. En juin, le terminal Livebox avait été présenté à la presse comme une “passerelle domestique” donnant accès à une multitude de services. Il ouvre également des perspectives de domotique haut débit (vidéosurveillance, téléalarme, etc.).

Selon France Télécom, une campagne de promotion à grande échelle débutera à la rentrée en France. Actuellement, les clients des agences France Télécom peuvent acquérir le kit Livebox de deux manières : soit en l’achetant (99 euros TTC, hors abonnement Internet haut débit), soit en choisissant une formule de location (3 euros par mois, sans engagement).

Communications sans fil et jeux en réseau

Du côté de Wanadoo UK, on porte une attention particulière aux fonctionnalités sans fil (Wi-Fi et Bluetooth) et à l’offre de jeux en réseau en collaboration avec PlayStation Net. Coût de l’installation pour un foyer britannique : 79,99 livres sterling (environ 120 euros) pour acquérir le package Livebox, plus un abonnement de 17,99 livres sterling (environ 27 euros) par mois pour disposer d’une connexion à 512 Kbit/s.

La Livebox est inspirée des travaux de la division recherche et développement de France Télécom et constitue la riposte de l’opérateur historique à la Freebox du pionnier Free (groupe Iliad). Pour développer son propre terminal, France Télécom a collaboré avec Inventel, une start-up française qui développe des produits numériques de télécommunications sans fil. En mai 2001, Innovacom, une société de capital-risque qui sert de tête de pont à France Télécom pour investir dans les nouvelles technologies, a participé à une levée de fonds de six millions d’euros pour le compte d’Inventel.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur