Strato et l’Université Huboldt filtrent le spam image via leurs empreintes digitales

Cloud

Le prestataire allemand de solutions d’hébergement et l’université berlinoise
proposent une solution pour remédier au spam image.

Face à l’augmentation continue des spams images Tobias Scheffer, professeur à l’université Humboldt, refuse la fatalité. Il déclare pourtant : “Le spam d’images est problématique car la plupart des filtres traditionnels ne sont pas capable de l’identifier. Ils analysent uniquement le texte des mails, pas les images.” Le nouveau filtre anti-spam développés conjointement par l’hébergeur de domaine Strato et l’université Humboldt de Berlin assure le filtrage des images.

Les images à caractères publicitaires insérées dans les messages représenteraient 90 % des e-mails reçu par Strato. Et la part des courriers indésirables reçus par les serveurs du prestataire a augmenté de 75 à 90 % en 4 mois.

Le nouveau filtre de Strato est donc capable d’analyser les images des e-mails. Toute image qui constitue un spam image est composée d’une combinaisons spécifiques de chiffres, lettres et signes, son “empreinte digitale “. Celles-ci sont quasi-identiques à quelques détails près. La détection des images par l’outil de Strato repose sur une analyse des images quasi-identiques d’une même vague de spams par identification des petites différences relevées.

25 % des emails en Europe transite par Strato

Près du quart des emails en Europe transitant par les serveurs de Strato, l’hébergeur berlinois reçoit les spams bien avant les clients. C’est ainsi qu’il détecte en amont les nouvelles vagues de spams.

Le nouveau filtre est utilisé par l’ensemble des serveurs de Strato dans le programme “ServerSide Security”. Le filtre est en cours d’examen pour recevoir un brevet. Strato évalue encore l’opportunité de mettre le filtre à la disposition de tous les internautes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur