Stratumn lève 600 000 euros : un maillon fort de la blockchain ?

EntrepriseLevées de fondsStart-up
stratumn-blockchain
2 29

Première levée de fonds pour le Français Stratumn, qui exploite une plate-forme permettant de développer des applications sur la blockchain de Bitcoin.

Après l’e-marketing avec Octoly, la logistique avec Shippeo, la restauration avec La Fourchette et les voyages thématiques avec Weekendesk, Otium Capital explore un nouveau terrain d’investissement.

Via sa branche capital-risque, ce fonds basé à Paris met ses billes dans Stratumn, valeur montante de l’écosystème blockchain en France.

La start-up fondée en octobre 2015 lève 600 000 euros dans le cadre de ce tour d’amorçage auquel participent plusieurs business angels dont Éric Larchevêque, fondateur de la Maison du Bitcoin.

L’offre de Stratumn consiste en une plate-forme permettant de développer des applications connectées à la blockchain de Bitcoin. Elle n’est pour l’heure accessible qu’en bêta privée, mais plusieurs organisations ont déjà manifesté leur intérêt, selon CoinDesk. Notamment un établissement bancaire et un hôpital parisien.

Stratumn se positionne plus particulièrement sur la certification des processus en entreprise, à travers un mécanisme de « chaîne d’audit » qui laisse une trace de toutes les opérations effectuées.

L’implémentation de ce mécanisme est faite en JavaScript à travers le standard Chainscript.

À chaque changement d’état dans un processus, un hash cryptographique est calculé et associé à des métadonnées au sein d’un fichier JSON qui devient un maillon infalsifiable de la « chaîne d’audit » (pour plus de précisions techniques, voir le site officiel de Chainscript et le répertoire GitHub de Stratumn).

Cette couche JavaScript est exploitable via une API. L’objectif est de l’ouvrir à d’autres blockchains que celle de Bitcoin, avec des outils dédiés – des tableaux de bord aux explorateurs de blocs – pour faciliter la gestion des applications.

Pour y parvenir, Stratumn compte renforcer son effectif. Des postes sont actuellement ouverts pour un développeur full stack et un ingénieur blockchain.

Le « noyau dur » de la SAS basée dans le 11e arrondissement de la capitale est constitué de quatre personnes.

En tête de liste, le CEO Richard Caetano, un ingénieur californien passé par Paymium (plate-forme d’échange de bitcoins d’origine française) et dernièrement impliqué dans plusieurs projets blockchain avec son entreprise Coinhive.

Le directeur technique Stephan Florquin est lui aussi un ancien de Paymium. Quant au directeur marketing Sébastien Couture, il est à l’origine du podcast Epicenter Bitcoin. Le COO François Dorléans a pour sa part cofondé la plate-forme de « e-démocratie » ClicknSign.

Crédit photo : Andrey_Kuzmin – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur