Streaming : le nouvel eldorado

Mobilité

Après l’annonce d’Intel d’investir en Europe sur le marché du streaming, c’est au tour de Compaq de s’associer avec un opérateur télécoms et Microsoft pour livrer sa plate-forme streaming. L’offre sera commercialisée par GTS. En pleine semaine du salon Streaming Media Europe, le secteur informatique semble d’ores et déjà bien présent sur le marché émergent du streaming.

Au moment où s’ouvre à Londres le salon consacrant le streaming, les acteurs sont de plus en plus nombreux à annoncer leur arrivée sur ce marché. Streaming Media Europe devrait par ailleurs marquer le décollage du streaming en Europe. Toutefois, le marché européen reste très nettement sous influence, voire sous la domination, du marché américain. Si à l’occasion de ce salon, près de 160 entreprises ont fait le déplacement, la moitié au moins sont issues du territoire américain. Les entreprises présentes sont très diverses, opérateurs télécoms, prestataires de services, fournisseurs de contenus, entreprises télévisuelles… Parmi elles, on note l’arrivée en force des ténors du secteur informatique.

Intel continue à développer son département streaming. Début mai, le numéro un des microprocesseurs annonçait la création au niveau mondial d’un service spécialisé dans la diffusion en continu de contenus audiovisuels. Intel étendra ce service en Europe à partir du mois prochain. La société annonce un investissement au niveau européen de 20 millions de dollars.

Intel n’est pas le seul à vouloir se positionner sur ce secteur. Microsoft et Compaq viennent de s’allier avec l’opérateur télécoms GTS afin de mettre en place un service de streaming en Europe. GTS, qui s’appuiera sur son large réseau optique, utilisera Windows Media Player de Microsoft. Compaq fournira une plate-forme streaming comprenant un serveur qui intégrera un système d’exploitation, Windows Media Player, ainsi qu’une solution de stockage et des outils de gestion et de protection de contenus. Pour Compaq, la livraison de plate-forme n’est pas nouvelle ; toutefois, c’est la première fois qu’il intègre à une offre jointe à celle d’un opérateur télécoms. C’est d’ailleurs ce dernier qui hébergera la solution. Compaq annonce que les modalités de l’accord peuvent très bien être reconduites vers une autre telco. D’ailleurs, Compaq a livré à Cegetel, pour une phase de tests, une plate-forme streaming pour Monaco.

Novell, fournisseur de logiciels, a de son côté annoncé cette semaine son adoption des logiciels de cache d’Akamai. Akamaizer sera intégré à l’Internet caching system (ICS) de Novell. L’éditeur de Provo proposera aussi FreeFlow d’Akamai et les services associés à ses clients pour leur faciliter la transmission de contenus multimédia lourds. Cette alliance Novell/Akamai se pose en concurrente de Content Bridge, alliance qui regroupe Inktomi , AOL et Digital Island (voir édition du 25 août 2000).

Pour Ihsen Feki d’Inktomi, le streaming devient possible aujourd’hui grâce à l’utilisation de “tuyaux” permettant une meilleure diffusion, et qui constituent le prochain gâteau que devront se partager les acteurs. Le marché est par ailleurs estimé par Jupiter Research autour des 2,5 milliards de dollars d’ici 2004.

Pour en savoir plus : Streaming Media Europe


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur