Streaming d’applications : Google est passé par la case Agawi

EntrepriseFusions-acquisitions
5 0

Google aurait discrètement acquis Agawi en 2014, une start-up spécialisée dans le streaming d’applications mobiles.

En toute discrétion, Google aurait acheté la start-up Agawi en 2014, selon le site The Information. La société était spécialisée dans le streaming d’applications mobiles natives grâce à une technologie de virtualisation.

D’aucuns la décrivent comme l’équivalent de services comme Netflix ou Spotify pour les applications mobiles. Sa technologie permet à un utilisateur d’utiliser une application mobile en la « streamant » via le Web avant même de l’avoir téléchargée.

Agawi a bien cessé son activité et son site Internet est fermé. De surcroît, ses différents comptes Twitter n’ont plus été alimentés depuis 2013. De plus, trois anciens employés indiquent travailler désormais pour Google dans leur profil LinkedIn, dont Rohan Relan, l’un des trois co-fondateurs de la start-up.

Les deux autres, Peter Relan (président exécutif) et Rajat Gupta (qui occupait le poste de P-DG) ne mentionnent pas Google dans leur CV.

Cette acquisition s’inscrirait dans la volonté de Google de recentrer les utilisateurs sur le web alors que l’utilisation des applications mobiles va croissante. En substance, Google veut que les utilisateurs continuent d’utiliser le web même sur les terminaux mobiles.

Selon eMarketer, la firme de Mountain View aurait généré 38,4 milliards de dollars de revenus grâce à la publicité via son moteur de recherche en 2014, une portion substantielle du chiffre d’affaires 2014 de 66 milliards de dollars.

Agawi avait été lancée en 2010 sous le nom initial de iSwifter. La start-up est issue de l’incubateur YouWeb basé dans la Silicon Valley. En théorie, sa technologie peut être utilisée avec n’importe quel type de contenu, même si ses efforts se sont d’abord concentrés sur le jeu vidéo.

Agawi a d’ailleurs développé AppGlimpse, un système qui permet de jouer à des démos de jeux directement depuis une publicité. Une possibilité qui intéresse logiquement le leader dans la publicité sur mobile dont l’OS mobile est le plus utilisé au monde. Cela permettrait d’injecter une dose d’innovation dans l’approche de la publicité sur mobile.

C’est aussi l’aspect jeu vidéo qui a probablement intéressé Google. Récemment, la firme de Mountain View a lancé la plate-forme YouTube Gaming (service de vidéo en streaming pour les joueurs), n’ayant pas réussi à acquérir Twitch (devenu propriété d’Amazon).

La société a aussi lancé le boîtier multimédia Nexus Player très orienté jeux vidéo (avec la possibilité d’acheter une manette de jeu en option). Agawi avait aussi pour ambition de « streamer » des jeux vidéo PC depuis un serveur web vers un terminal mobile.

Une technologie qui permettrait de venir concurrencer Nvidia (qui dispose de la plate-forme Shield) ou encore Sony et son service PlayStation Now (qui a hérité de la technologie de Gaikai rachetée par Sony en 2012).

 

 

(Crédit photo @Agawi)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur