Streaming et VOD : les groupes audiovisuels appellent en renfort Akamai

Cloud

Le prestataire dédié au content delivery networking a signé des contrats avec l’INA et TV5 notamment. Les impôts en ligne emboîtent le pas.

Akamai, le spécialiste des services de diffusion et d’accélération de contenus et d’applications en ligne, vient de signer quatre nouveaux contrats, principalement dans l’univers des médias audiovisuels. L’objectif est de garantir une continuité d’accès et d’une garantie de présence à des sites revendiquant un fort trafic, “quels que soient les pics de connexion”.

L’Institut national de l’audiovisuel (INA) fait désormais appel aux prestations d’Akamaï. Depuis l’ouverture de leurs archives audiovisuelles en ligne (voir édition du 27 avril 2006), l’INA rencontre des difficultés à canaliser l’afflux des visiteurs impatients de revisiter la mémoires vidéo de la télévision française (100 000 émissions TV à consulter). En quelques semaines, Ina.fr est passé de la 160ème place à la 12ème avec 10 millions de visiteurs uniques par mois, souligne LeMonde.fr. Toujours dans l’univers des médias, Akamai travaille également avec les sites Internet de la chaîne francophone TV5, de l’EBU (Union européenne de radio-télévision) et d’Eurosport.

Autre client dans la sphère de l’administration en ligne : Impôts.gouv.fr. Le portail fiscal rattaché à Bercy a renforcé son dispositif d’accueil pour éviter les cas de saturation observés l’année dernière. Pour la campagne 2006, le service en ligne pour déclarer ses revenus a été utilisé par 5,7 millions de français (soit 1 contribuable sur 5). Le site pouvait accepter jusqu’à 25 000 télédéclarations par heure.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur