Musique en streaming : Pandora casse les prix

E-commerceMarketing
pandora-plus-musique-streaming
4 2

Aux Etats-Unis, Pandora, service de webradio en streaming, lance une offre premium à moins de 5 dollars par mois. Inquiétant pour Spotify et à Apple Music ?

Avec 78 millions d’utilisateurs actifs, Pandora est le numéro un de la webradio en mode streaming aux Etats-Unis. Mais, le service peine à progresser avec son offre payante baptisée Pandora One qui n’a fédéré que 4 millions d’abonnés.

C’est la raison pour laquelle la société californienne, dont la création remonte à janvier 2000, a décidé de lancer une nouvelle offre baptisée Pandora Plus en cassant les prix : 4,99 dollars par mois. C’est moitié moins cher que les offres de plateformes de musique en streaming tels que Spotify et Apple Music.

Pandora Plus ne diffuse pas de publicités, donne accès à des flux de meilleure qualité et à un nombre accru de sauts de titres ainsi qu’au replay des chansons. Pandora n’a toutefois pas indiqué combien de sauts de plages les abonnés au nouveau service pourront effectuer par jour.

Mais, ce n’est pas tout puisque Pandora Plus va exploiter un mode « prédictif hors connexion ». Autrement dit, en cas de perte de la connexion à Internet, l’application poursuivra la lecture.

Pandora va aussi permettre aux utilisateurs du service gratuit de passer plus aisément d’un morceau à un autre ou bien d’en rejouer un. A cet effet, il faudra cliquer sur une publicité. C’est peut-être sur cette source de monétisation qu’il faudra compter pour réussir à maintenir le tarif attractif de 4,99 dollars par mois.

Accords récent avec Sony et Universal

Pandora aura toutefois fort à faire face à des concurrents redoutables comme Spotify, le leader du marché du streaming. La pépite d’origine suédoise a passé la barre des 40 millions d’abonnés à son service payant tandis qu’Apple Music revendique 17 millions d’abonnés premium.

Plus tôt dans la semaine, la plateforme de webradios en ligne a annoncé avoir signé des accords avec Sony Music, Universal Music et Merlin Network, l’agence de gestion des droits qui représente une myriade de labels indépendants. Des partenariats ont aussi été signés avec The Orchard, filiale de Sony Music Entertainment, qui se charge des droits de licences de musique au nom d’artistes et de labels indépendants. Seul la major Warner Music reste absent.

Le catalogue de 2 millions de titres de Pandora devrait donc s’étoffer rapidement. Un point névralgique lorsqu’on sait que Spotify propose un catalogue de plus de 30 millions de titres.

En novembre 2015, Pandora avait déboursé 75 millions de dollars en cash pour acquérir des actifs clefs de la plateforme Rdio.  Autre signe d’une volonté de montée en puissance de la webradio : l’acquisition de TicketFly, un virage vers la musique live et la vente de billets de concert (montant de la transaction: 450 millions de dollars).

(Crédit photo : @Pandora)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur