Stress – France Telecom : Technologia rend un rapport d’étape sévère

CloudManagementRessources humaines

Selon le cabinet d’expertise en ressources humaines Technologia, le “malaise social” persiste chez France Telecom. Des pistes sont fournies pour sortir du tunnel : refondre les RH et le système de management, renforcer le “sentiment d’appartenance” des collaborateurs…

Le “problème du stress” chez France Telecom a fait l’objet d’une analyse qualitative à partir de 500 entretiens individuels de salariés du groupe.

Lundi après-midi, un rapport intermédiaire du cabinet d’expertise Technologia a été remis à Stéphane Richard, le nouveau P-DG de France Telecom, et aux syndicats.

Il confirme la “persistance du malaise social” chez l’opérateur.

Le rapport fournit trois grands axes de travail : “réformer profondément la fonction de ressources humaines”, “revoir le système de management” et “renforcer le sentiment d’appartenance des collaborateurs de France Telecom”.

Avec l’instauration progressive de la nouvelle équipe de direction de l’opérateur, la vague de suicides chez les salariés du groupe, observée fin 2009, ne s’est pas éteinte.

Depuis le début de l’année, on recenserait neuf nouveaux cas, selon Les Echos. Sachant que ces drames ne seraient pas toujours liés aux difficultés professionnnelles.

“Nous avons pris à bras le corps ce sujet [des suicides, NDLR]”, avait déclaré Stéphane Richard, lors de la publication des résultats financiers 2009 du groupe.

Tout en soulignant les tentatives “d’exploitation, de récupération et d’instrumentalisation de ces drames pour nuire à la société” (sans apporter de précisions sur les origines présumées de ces troubles).

Selon Technologia, des mesures de prévention doivent être prises comme un moratoire des ré-organisations et “l’instauration immédiate d’un pôle de compétences de prévention des risques psycho-sociaux, rattaché à la direction”.

Le rapport préconise également la création d’un “réseau de médiateurs-arbitres”, composé d’intervenants extérieurs et collaborateurs de France Telecom et chargé d’écouter les salariés en difficulté.

Dans les points-clés du rapport Technologia retenus par l’AFP, il est également souligné le “manque de compétences relationnelles” du management et la nécessité d’effectuer un suivi personnalisé des évolutions de carrière.

Le contrat social toujours en cours de construction

Fin février, lors de la présentation des résultats financiers 2009 du groupe France Telecom, Stéphane Richard avait abordé la problématique des ressources humaines qui sera intégré dans “un contrat social” dans le cadre du projet d’entreprise présenté “avant l’été”.

Ce “contrat social” a vocation à “accroître les responsabilités des équipes locales”, “favoriser le bien-être au travail”, “restaurer le dialogue social” et transformer France Telecom en “employeur de référence”.

Il est toujours en cours de construction. Un premier accord sur le temps partiel senior a été conclu en novembre 2009.

Le 8 mars, France Telecom a annoncé la signature d’un  accord sur le texte “Perspective – emploi et compétences – Développement professionnel – mobilité” concernant les salariés français avec trois syndicats : CFDT, CFTC et la CGT (représentant 55,6 %des suffrages exprimés lors des dernières élections professionnelles).

Trois jours auparavant, un premier accord sur “l’équilibre vie privée / vie professionnelle” avait été paraphé. La CFE-CGC, la CFTC et la CGT (43,6 % des suffrages exprimés) ont apporté leur soutien.

Dans le prolongement du “contrat social”, le groupe France Telecom se penche sur d’autres axes de travail : “évolution du modèle managérial”, “ré-humanisation”, “conciliation entre maintien des petits sites et la performance opérationnelle” et “l’amélioration de la qualité du système d’information”.

A consulter également : ITespresso TV : Vidéo : Rapport Technologia – malaise social chez France Telecom (Sébastien Crozier, CFE-CGC/UNSA) en date du 17/12/09


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur