StudioLine Photo optimise le classement des photos

Mobilité

Nouvel entrant dans l’univers de l’image numérique grand public, StudioLine Photo 2 se distingue par sa capacité à annoter textuellement les images.

Spécialisée dans les développements pour grands systèmes IBM depuis 1974, la société allemande H&M Software se diversifie sur le marché grand public depuis 2002 avec des applications de gestion d’images et d’édition de sites Web. En France, le premier produit présenté est le logiciel StudioLine Photo, un gestionnaire d’images doté d’outils de retouche et d’édition, qui nous arrive directement en version 2.

L’original reste intact

Le logiciel se distingue d’abord par une interface entièrement propriétaire au design bien particulier. La barre d’outils aux boutons chromés n’est pas forcément des plus reposantes pour les yeux mais n’enlève rien aux propriétés du logiciel. En premier lieu, le fait que StudioLine Photo n’affecte jamais l’image originale, laquelle est copiée dans un répertoire d’archives. Cela évitera les erreurs irréparables inhérentes à la retouche photo. Un mode “Référence” permet de ne copier que les références de l’image, qui reste donc dans son emplacement original (disque dur, carte mémoire, CD-Rom…).

Autre point fort, le nombre infini de descripteurs qui permettent d’annoter textuellement les photos, notamment à l’aide de mots clés, ce qui facilite par la suite leur recherche et leur classement thématique. Plus on introduit de descripteurs et plus cela permet d’affiner les recherches (Anniversaire, 2003, bébé…). Evidemment, il faut décrire l’image manuellement, StudioLine Photo n’étant pas en mesure de définir lui-même son contenu.

Des filtres pour tous les usages

La retouche photo repose essentiellement sur l’usage de filtres dynamiquement appliqués à l’image. Une petite icône s’affiche sous l’imagette traitée, un clic permet de rouvrir la fenêtre de contrôle du filtre en question. Très pratique. Les filtres ne sont pas appliqués sur l’image elle-même mais sont enregistrés dans des fichiers associés, ce qui offre la possibilité d’appliquer un filtre spécifique à un ensemble de photos. Du recadrage de l’image à la création de texte en passant par l’anti-yeux rouges, l’ajustement des couleurs, de la luminosité, la netteté ou le flou, une trentaine de filtres sont proposés. Et bien sûr, les inévitables outils de rotation directement accessibles à partir de la barre d’outils. Un lien dynamique vers un “vrai” éditeur, comme Photoshop ou Gimp, permettra de retoucher l’image au plus juste. StudioLine Photo ne propose pas, notamment, le détourage manuel.

Enfin, le produit de H&M Software dispose d’outils de gestion classiques : exportation des images, gravure sur CD ou DVD, génération automatique d’une galerie Web avec client FTP pour la copie sur serveur, diaporama, envoi par e-mail, impression optimisée de plusieurs images pour réduire la perte de papier, etc. Simple à prendre en main, StudioLine n’a pas à rougir de ses principaux concurrents que sont Photoshop Album (Adobe), ACDSee (AB Soft) ou encore Digital Photo Album (Ulead).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur