Succès ‘planétaire’ pour iTunes

Mobilité

Plus d’1 % des Mac de la planète ont déjà téléchargé iTunes, une semaine après son lancement. Le logiciel, qui ne tourne que sous MacOS 9.0.4, qui n’utilise pour le moment que le graveur CD-RW d’Apple et qui n’est disponible qu’en anglais, est aussi téléchargeable depuis l’iDisk. Un tube !

Le logiciel musical d’Apple, iTunes (voir édition du 12 janvier 2001), fait un tabac. Déjà 275 000 exemplaires ont été téléchargés depuis le site de la Pomme. Rien que sur les 4 premiers jours, 150 000 exemplaires ont transité du site vers les Macs reliés au Web, soit un logiciel toutes les 2,3 secondes. Le rythme s’est même intensifié depuis, passant à un téléchargement toutes les 2,1 secondes. Ces résultats correspondent déjà à 2 fois le nombre de téléchargements qui avaient été réalisés sur la même période en mai dernier lorsque le logiciel iMovie avaient été lui aussi proposé gratuitement. La pêche, iTunes !

Et pourtant, l’application n’est disponible pour le moment qu’en langue anglaise ! Les versions localisées sont prévues pour le courant du mois de février, si l’on en croit le lien présent sur les sites du domaine européen d’Apple. Seules les îles britanniques se voient proposer le téléchargement de la version en “anglais américain”, le site spécifiant bien que la version localisée en “anglais de la reine” ne serait disponible que le mois prochain également.

Un public potentiel pourtant réduit

L’application n’est disponible que pour les propriétaires de Mac disposant de la version 9.0.4 et supérieure du logiciel système. Mais déjà des “bidouilles” sont disponibles sur certains sites de fans pour faire tourner iTunes sur d’anciens systèmes à partir de sa version 8.5 ou 8.6. Elles ne sont réservées toutefois qu’aux utilisateurs chevronnés qui pourront réaliser la transformation nécessaire. D’autre part, iTunes ne peut pas être utilisé pour graver des CD sur les appareils non frappés du logo de la Pomme. Il ne dispose que des pilotes destinés aux lecteurs fournis sur les derniers PowerMac G4. Il faudra attendre les prochaines semaines pour pouvoir se procurer les pilotes d’autres graveurs sur le site d’Apple. Gageons que les fabricants en proposeront également.

Les téléchargements ne vont pas s’arrêter là, puisqu’Apple, dans sa logique de distribution de logiciels tous azimuts, se sert du disque virtuel iDisk, qu’elle met gratuitement à la disposition de ses clients utilisant le système 9, pour diffuser une copie du logiciel (voir édition du 8 janvier 2001). Un mode de diffusion dont on peut être sûr qu’il va finir par avoir un impact non négligeable avec l’arrivée de MacOS X. Celui-ci dispose en effet des ressources nécessaires pour assurer une connexion rapide au disque virtuel d’Apple. L’actuel iTunes n’est pourtant pas carbonisé pour le moment. La stratégie logicielle d’Apple semble porter ses fruits très rapidement. On voit bien aussi la direction prise : disposer de tels logiciels, faciles à utiliser et puissants, c’est bien, mais il devient nécessaire de s’équiper en graveur, en lecteur de MP3, voire en ordinateur pour pouvoir en profiter. Une façon assez habile de faire profiter d’une relance la niche de marché où se trouvent les Mac…

Pour en savoir plus : Le site d’iTunes (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur