Sun dévoile sa gamme de disques SSD conçue pour les serveurs

Poste de travail

En injectant la technologie Flash dans ses serveurs, Sun veut optimiser le traitement des données, tout en réduisant les dépenses énergétiques.

Sun Microsystems espère que sa nouvelle gamme de disques SSD (Solid State Drive, ou disque dur à mémoire Flash) conduira à repenser la conception des serveurs et des datacenters autour de la technologie Flash.

Le nouveau disque SSD 2,5 pouces de 32 Go utilise un logiciel baptisé Solaris ZFS, son système de fichiers, créé pour améliorer la rapidité dans le traitement des opérations pour des systèmes de stockages hybrides, combinant disques durs magnétiques traditionnels et disques SSD.

Selon Michael Cornwell, directeur de technologie pour les mémoires Flash chez Sun, les serveurs lames intégrant une technologie SSD promettent des possibilités de lecture et d’écriture plus rapides, tout en sauvegardant les données sur des disques durs magnétiques pour plus de fiabilité. “Nous utilisons le stockage sur supports rotationnels depuis l’invention du phonographe en 1880”,  explique-t-il. “Nous pensons que le moment est venu de changer.”

Disques SSD + disques magnétiques = réduction de la consommation d’électricité

La consommation d’énergie est l’un des principaux arguments de vente de de cette technologie. Les datacenters pourraient baisser leur consommation électrique en utilisant la technologie SSD, qui a besoin de beaucoup moins d’énergie pour fonctioner que les disques à plateaux. En outre, les besoins énergétiques des disques à plateau sont considérablement réduits, car ils peuvent ainsi être utilisés moins souvent et à des vitesses moins importantes.

“La technologie Flash n’atteindra jamais le niveau de coût matériel des disques durs classiques, tout comme la technologie de disque dur n’a jamais égalé le stockage sur bande en termes de prix”, ajoute Adam Leventhal, ingénieur dans la division Sun Fishworks. “Mais si vous séparez la capacité des disques durs des performances des SSD, chaque système est capable de faire de façon optimale ce pour quoi il a été conçu.

Vers une généralisation des technologies hybrides dans les serveurs Sun

Sun commencera par commercialiser 14 serveurs équipés de disques SSD 32 Go X25-E Extreme d’Intel, et envisage d’étendre sa gamme pour inclure la plupart de ses serveurs d’ici la fin de l’année. Le constructeur projette par la suite d’intégrer des SSD directement sur la carte mère de ses serveurs

A cette fin, Sun propose un module SSD 24 Go open source utilisant des processeurs Flash avancés, baptisés Server SLC, conçus par Samsung. Les nouveaux processeurs sont conçus pour offrir une excellente tolérance aux pannes, avec trois ans de fonctionnement continu quel que soit le scénario d’utilisation, et seront disponibles en versions SATA et SAS. Le fabricant a promis des modules libres de droits et les a soumis pour ratification au comité de standardisation des semi-conducteurs JEDEC.

A consulter également sur Vnunet.fr : Le blog Datacenter

Adaptation d’un article Vnunet.com en date du 11 mars 2009 et intitulé Sun aims to redesign the datacentre hard drive mix


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur