Sun dévoile ses premiers serveurs Niagara

Cloud

Les nouveaux systèmes visent le marché des serveurs Web et de messagerie.

Sun Microsystems a dévoilé les premiers serveurs qui utilisent le nouveau processeur UltraSparc T1, qui avait adopté auparavant le nom de code Niagara.

Les nouveaux serveurs constituent un nouvel enjeu (“a game changer”) pour Sun, estime Fred Kohout, vice-president du marketing pour la division Scalable Systems de Sun.

“Nous pensons que nous disposons de cinq ans d’avance par rapport à nos concurrents”, explique le représentant de Sun à Vnunet.com. “Il n’existe pas d’autres constructeurs de systèmes dans le monde susceptibles de déployer une plate-forme disposant d’une telle performance, d’une telle puissance et d’une telle optimisation de l’espace.”

Les nouveaux serveurs, déclinés en 1U pour le T1000 et 2U pour le T2000, visent les systèmes élevés de flux comme les serveurs Web et les serveurs de messagerie.

Le nouveau processeur T1 a été dévoilé le mois dernier et dispose de 8 coeurs processeurs avec quatre traitement de processus en parallèle (thread) chacun. Ce dispositif permet de se comporter comme s’il s’agissait d’un ensemble de 32 processeurs individuels. En complément de la performance, Sun met en avant le faible niveau de consommation de sa puce.

Le service d’enchères en ligne eBay, tout comme Air France et ADS, sont parmi les premiers clients de ce nouveau système.

Les nouveaux serveurs visent les plates-formes Xeon d’Intel. Bien que les systèmes T1 sont susceptibles d’entrer en concurrence avec les serveurs de la gamme Galaxy de Sun dotés de processeurs Opteron d’AMD, Fred Kohout assure que les deux produits visent des marchés distincts.

Les systèmes qiu tournent sous AMD sont conçus pour des applications informatiques intensives comme les méga-bases de données et les analyses. Le T1 est conçu pour réaliser rapidement de npombreuses tâches relativement simples.

Bien que le T1 repose sur une nouvelle architecture, les développeurs n’auront pas besoin de recompiler leurs applications afin de profiter des capacités multi-thread.

Mais les applications afficheront de meilleures performances si elles sont développées avec le nouveau logiciel Studio 11 de Sun conçu pour supporter les fonctionnalités multi-threading de la puce.

En l’état actuel, les serveurs supporteront uniquement le système d’exploitation Solaris. L’éditeur invite les développeurs qui se concentrent sur les autres systèmes d’exploitation, y compris Linux et Windows, à adapter leurs logiciels sur le nouveau serveur.

Le T2000 est actuellement en cours de livraison. Les acquéreurs potentiels d’un T1000 devront attendre le premier trimestre 2006. Les prix démarrent à 2995 dollars pour un T1000 et à 7795 dollars pour un T2000.

(Article traduit de Vnunet.com en date du 6 décembre 2005)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur