Sun dévoile son système open source de virtualisation de serveur

Cloud

La suite d’outils de virtualisation de Sun s’élargie avec xVM Server et xVM Ops Center 2.0, les nouvelles applications centrales de la gamme.

Sun Microsystems a étendu sa suite d’outils de virtualisation en ajoutant un nouveau produit serveur gratuit et une mise à jour de sa console de gestion. Ces nouveaux produits viennent s’ajouter aux logiciels existants pour ses machines virtuelles indépendantes et le VDI (Virtual Desktop Infrastructure).

Disponibles dès aujourd’hui, les logiciels xVM Server software et xVM Ops Center 2.0 forment les principaux composants de cette stratégie de virtualisation complète, selon la firme.

“Sur le marché actuel de la virtualisation, la consolidation n’est que la première étape vers la constitution d’un centre de donnés dynamique construit autour de solutions ouvertes et basées sur des standards. Le portefeuille Sun xVM a été constitué pour la gestion d’une infrastructure à l’échelle et à la complexité d’Internet, avec des performances et une simplicité d’emploi inégalées”, a déclaré Rich Green, le vice-président exécutif de la division logiciels de Sun.

xVM Server est un hyperviseur allégé pour serveurs Intel et Sparc pouvant héberger des machines virtuelles Windows, Linux et Solaris. Le logiciel open source comprend un serveur Web intégré permettant sa gestion à distance via un navigateur. Il est compatible avec les standards DTMF WS-Man.

Une gestion simplifiée de milliers de systèmes

D’après Sun, xVM Ops Center 2.0 fournit une gestion intégrée et simplifiée de l’infrastructure. Sa nouvelle version comprend la possibilité de gérer aussi bien des machines virtuelles invitées que des serveurs physiques. Il simplifie, pour les utilisateurs, la gestion simultanée de milliers de systèmes distribués géographiquement.

Sun a également annoncé des services pour xVM Server et xVM Ops Center 2.0 conçus pour aider les clients à construire et à prendre en charge leur infrastructure virtuelle. Les nouveaux outils viennent compléter Sun VDI 2.0 pour la consolidation des ordinateurs de bureau, et xVM VirtualBox 2.0 pour l’exploitation de machines virtuelles indépendantes sur les stations de travail Windows, Mac, Solaris ou Linux.

Adaptation de l’article de Vnunet.com intitulé Sun unveils open source server virtualization en date du 10 septembre 2008.

A lire également sur Vnunet.fr : dossier spécial : virtualisation, la grande spirale


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur