Sun et HP réduisent leurs dépenses

Cloud

Après Microsoft, qui a demandé à ses employés de réduire les dépenses en interne, Sun et Hewlett-Packard mettent en place à leur tour une politique de contrôle des coûts.

Décidément, les mémos des entreprises informatiques nous en apprennent beaucoup sur leur état de santé. En début de semaine, Steve Ballmer appelait ses cadres à réduire de manière significative leurs dépenses budgétaires (voir édition du 19 décembre 2000). Une mesure qui n’est pas étrangère à des résultats financiers moins bons que prévu. Quelques jours plus tard, c’est donc au tour de HP et de Sun d’appeler au sacrifice.

Des suppressions d’emplois chez Sun

Scott McNealy, PDG de Sun, a écrit dans une note que Sun devait s’adapter. “Nous devrons répondre à une situation économique en plein changement en modifiant nos décisions de dépenses et d’embauche. (?) nous devrons prolonger les systèmes de contrôle des coûts mis en place ce trimestre”, explique-t-il. Très concrètement, la société pourrait être amenée à supprimer des emplois.

De son côté Hewlett-Packard envisage de geler les salaires. Le San Jose Mercury News rapporte en effet que la firme avait différé les augmentations de salaire d’au moins trois mois. Le journal précise par ailleurs qu’HP cherchait à économiser entre 100 et 140 millions de dollars. Le porte-parole de la société, sans confirmer ces chiffres, a annoncé qu’effectivement une diminution des coûts était engagée depuis le 6 décembre afin de tenir les prévisions de chiffre d’affaires.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur