Sun et Oracle réaffirment leur union

Cloud

Après plus de vingt ans de vie commune, les deux géants veulent faire savoir qu’ils forment toujours un couple uni.

Sun Microsystems et Oracle ont renouvelé leur alliance, qui prévoit une coopération des deux sociétés dans les domaines du développement, des ventes et du marketing. “Nous voulons que nos employés sachent clairement que nous collaborons, que nous coopérons, que nous sommes intégrés l’un à l’autre et que nous allons, ensemble, faire face à une féroce concurrence”, a déclaré Scott McNealy, le patron de Sun, lors d’une conférence au siège d’Oracle.

Le partenariat entre Sun et Oracle remonte à plus de vingt ans. Oracle est ainsi devenu le principal fournisseur de bases de données pour les matériels de Sun, tandis que ce dernier revendique la place de premier utilisateur de bases de données Oracle. Dans le cadre du renouvellement de leur partenariat, Oracle a reconduit sa licence pour le langage de programmation Java, propriété de Sun, pour une durée de dix ans.

Des serveurs Sun avec base de données Oracle préinstallée

De son côté, Sun a annoncé qu’il envisageait de commercialiser des matériels avec la base de données d’Oracle préinstallée. Dans ce cadre, les clients bénéficieront de l’usage gratuit de la base de données pendant un an, assistance comprise.

Larry Ellison, directeur général d’Oracle, a profité de cette réunion pour vanter les qualités des serveurs Galaxy de Sun, basés sur des processeurs AMD, ainsi que des nouveaux systèmes T1. Le dirigeant a notamment souligné la possibilité pour les utilisateurs de réunir ces systèmes en grille de calcul grâce à la base de données Oracle 10g adaptée au grid computing.

“Cela fait un moment que nous croyons au grid computing”, a déclaré Larry Ellison aux employés, journalistes et analystes de l’industrie présents à la réunion. “Si l’une de ces machines tombe en panne, pas de problème. Le système continue de fonctionner. C’est réellement de la capacité à la demande.”

Un double objectif

Le partenariat a pour objectif à la fois de préserver les relations commerciales que le duo entretient avec les grandes entreprises et de s’ouvrir à de nouveaux domaines comme le marché des PME, estime Jean Bozman, vice-président chargé des études de la firme IDC. De nombreux utilisateurs ayant investi dans les solutions Sun-Oracle souhaitent aujourd’hui mettre à jour leurs matériels, note-t-elle. “Le message au marché est le suivant : ‘Nous voulons revenir et renouveler ces contrats. Nous savons que nous sommes confrontés à une farouche concurrence de la part de HP et IBM.'”

Oracle et Sun ne veulent pas seulement préserver leurs activités existantes, ils visent également le marché émergent des grands systèmes reliés en grille de calcul. “Ils estiment que leur marge de manoeuvre est plus importante sur ces gros serveurs. Mais pour parvenir à leurs fins, ils doivent proposer des solutions verticales”, souligne Jean Bozman.

L’analyste ajoute que ce renouvellement de partenariat contribuera également à réaffirmer que Sun reste un fournisseur fiable de serveurs d’entreprises. Le constructeur a en effet besoin de redorer son blason, lui qui a perdu une large part de son marché au cours des dernières années. (Traduction d’un article de VNUnet.com en date du 11 janvier 2006)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur