Sun et Unisys attaquent les fabricants de mémoires DRAM

Mobilité

Les deux groupes high-tech engagent une procédure commune pour dénoncer une
présumée entente tarifaire dans ce secteur.

Après avoir déposé des plaintes séparées, Sun Microsystems et Unisys ont lancé conjointement des poursuites judiciaires à l’encontre de plusieurs fabricants de mémoires DRAM (Dynamic Random Access Memory), mémoires qui sont utilisées dans de nombreux équipements numériques comme les PC, les appareils photos ou les téléphones portables. La plainte a été déposée dans un tribunal californien.

Les deux groupes se disent victimes d’une entente illicite sur le prix des mémoires DRAM qui auraient été conclue entre six constructeurs. Il s’agit du sud-coréen Hynix Semiconductor, des taïwanais Mosel Vitelic, Nanya Technology et Winbond Electronics, des japonais Elpida Memory et Mitsubishi Electric et de l’allemand Infineon Technologies.

Rien de bien nouveau puisque cette plainte s’inscrit dans le cadre d’une procédure entamée en juillet dernier par 34 Etats américains à l’encontre de ces mêmes fabricants de puces mémoires DRAM, là aussi pour entente tarifaire (voir article du 17 juillet 2006). Une autre condamnation avait également été émise en 2002 contre Hynix, Infineon Technologies, Samsung Electronics et Elpida Memory.

A noter toute fois qu’après avoir été condamné à verser une amende de 300 millions de dollars en 2005 pour un motif identique (voir article du 14 octobre 2005), Samsung ne figure pas ici au banc des accusés. Toutefois, selon Associated Press, les noms de Samsung et de Micron Technology sont également mentionnés dans cette dernière plainte, en tant que ” co-conspirateurs”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur