Sun livre les codes sources de Jxta

Mobilité

Annoncé en février dernier, le projet Jxta, qui repose sur le principe du peer-to-peer (P2P), est lancé officiellement cette semaine par Sun. La technologie qui permet d’échanger des fichiers d’un ordinateur à un autre est distribuée en open source.

Sun a lancé officiellement cette semaine son projet Jxta (prononcé Juxta) (voir édition du 19 février 2001), lequel repose sur le principe d’échange point à point (ou peer-to-peer) popularisé par le très médiatique Napster. A ceci près que Jxta permettra aux ordinateurs de s’échanger automatiquement, et de manière sécurisée, des informations. Chaque ordinateur devient en quelque sorte à la fois client et serveur. L’avantage étant de s’affranchir d’une infrastructure centrale qui peut parfois se trouver encombrée.

“Une nouvelle façon de faire de l’informatique”

L’idée de Sun est de proposer une plate-forme facilement administrable sur laquelle les applications et les services P2P pourront fonctionner. Ainsi l’éditeur proposera à terme des protocoles de communication, des répertoires de groupe ainsi que des outils de gestion. C’est cette juxtaposition de protocoles qui a donné son nom au projet. Pour Bill Joy, créateur de Jxta et directeur scientifique chez Sun, il s’agit rien de moins que d’une “nouvelle façon de faire de l’informatique”. Par ailleurs, Sun insiste sur le côté sécurisé de sa solution, grâce notamment à des mécanisme de chiffrement, d’authentification, de contrôle ainsi qu’à des outils d’administration. Sun oppose d’ailleurs sa technologie à Microsoft.Net : la société estime que Jxta est plus ouvert, plus simple et surtout plus sûr… Si les protocoles d’échange reposent sur le XML, la première réalisation a été programmée en Java, le langage “maison” de Sun.

La technologie n’a cependant pas été entièrement élaborée par Sun, mais repose en grande partie sur InfraSearch, start-up que Sun a rachetée en mars dernier (voir édition du 7 mars 2001). La technologie d’InfraSearch permet d’avoir accès aux données généralement non accessibles par les moteurs de recherche.

Le code source de Jxta sera ouvert à la communauté des développeurs. Sun a par ailleurs précisé qu’il n’avait pas l’intention de soumettre la technologie à un organisme de standardisation. L’allusion est clairement en direction d’Intel qui a lancé un groupe de travail, le P2P working group, dont le but avoué est de proposer un standard commun à la technologie peer-to-peer.

Pour en savoir plus :Le site de Jxta (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur