Sun prédit le retour des clients Java

Cloud

Parallèlement à l’ouverture du code source de son projet Looking Glass, une interface graphique en trois dimensions, Sun Microsystems prédit l’arrivée de nombreux logiciels clients Java.

Lors de JavaOne, la conférence annuelle consacrée à Java, Sun Microsystems a annoncé l’ouverture du code source du projet, dit “Looking Glass”, d’environnement de travail 3D pour postes de travail sous Solaris et sous Linux (voir édition du 25 mars 2004). Sun va également livrer le code source de Java3d, API de programmation graphique en trois dimensions, ainsi que ceux de Jdesktop Network et de Jdesktop Integration, deux outils qui permettent de développer des applications compatibles avec la suite bureautique de Sun fonctionnant sous Linux, Java Desktop System. Sun n’a toutefois pas précisé sous quelle licence ces logiciels seront distribués. Commentant ces annonces lors de son allocution d’ouverture de JavaOne, le président de Sun Microsystems, Jonathan Schwartz, a pronostiqué le retour des logiciels clients développés en Java, fonctionnant sur tout type de terminal doté d’une machine virtuelle Java. Des clients proposés en alternative au trio Windows-Office-Outlook de Microsoft. Il est vrai que deux acteurs prépondérants du monde Java, IBM et BEA Systems, ont récemment présenté leurs propres initiatives respectives dans ce domaine. Avec Workplace, IBM ambitionne d’offrir la richesse fonctionnelle d’un client lourd sans les inconvénients. Sur Workplace viennent se greffer des plug-ins, comme Workplace Documents qui permet de lire et d’éditer des fichiers bureautiques, Word et Excel compris, ou encore Workplace Messaging qui offre des fonctions de travail collaboratif. Quant à BEA Systems, l’éditeur a placé la question de la mobilité au coeur de sa réflexion sur le sujet et prévoit, dans le cadre de son projet appelé “Alchemy”, d’adjoindre au navigateur Web des fonctions de cache et de synchronisation (voir édition du 27 mai 2004).

Amélioration des performances de J2SE

Sun Microsystems a par ailleurs annoncé la disponibilité cet été de la nouvelle version du kit de développement Java 2 Standard Edition (J2SE). Sun annonce une amélioration des performances de l’ordre de 40 à 50 % par rapport à la version actuelle. Enfin, un des sujets qui ne manquera pas d’être débattu sera l’ouverture du code source de Java lui-même. Rappelons qu’il y a peu, IBM a posé la question de l’opportunité d’appliquer à Java le mode de développement qui prévaut pour les logiciels libres (voir édition du 8 mars 2004). Les dirigeants de Sun se sont montrés jusqu’à présent plus que circonspects face à cette perspective ; ils craignent en particulier que le modèle Open source nuise à la compatibilité du langage de programmation. A JavaOne, John Loiacono, un des responsables de l’activité logicielle de Sun, a déclaré que l’éditeur s’acheminait vers le modèle Open source mais n’avait pas encore déterminé quand il franchirait le pas, ni quel serait le mode opératoire choisi.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur