Sun prend la tête du marché des serveurs Unix

Cloud

Si IBM et Sun se sont affrontés sur le marché des serveurs milieu gamme en début d’année en sortant chacun une nouvelle solution, Sun semble avoir pris l’avantage, du moins sur le marché des serveurs Unix. IBM garde quant à lui sa position de leader sur le marché global.

Selon le cabinet d’étude Gartner, Sun vient de s’octroyer la première place sur le marché des serveurs Unix. Sur le 1er trimestre 2002, Sun a gagné 3,3 % de parts de marché et en détient ainsi 54 % contre 50,7 l’an passé. Alors qu’IBM reste le numéro un des serveurs sur le marché américain, il n’arrive qu’à la troisième position sur le marché plus lucratif des serveurs Unix, accusant même une baisse de 4,1 % de ses parts de marché. Big Blue ne détiendrait aujourd’hui que 17,2 % de parts de marché contre 21 % l’année précédente. Selon le cabinet d’étude, la place de numéro deux revient à Hewlett-Packard qui connaît une progression de ses ventes de 3,2 % et afficherait 19,8 % de parts de marché.

Les bons résultats de Sun pourraient correspondre aux bonnes performances des séries 12k et 15k. Le 12K est un serveur milieu de gamme, alors que le 15K vise le marché du haut de gamme. IBM et Sun se sont lancés en début d’année 2002 dans un véritable affrontement sur le milieu de gamme. Pour gagner des parts de marché sur ce secteur, IBM lançait en avril 2002 le pSeries 670 à un tarif attractif. Dans le même temps, Sun annonçait le lancement du Sun Fire 12K et baissait ses prix sur la gamme SunFire, en particulier sur le 15K.

Selon le Gartner Group, le marché des serveurs Unix représenterait tout de même 40 % du marché total des serveurs aux Etats-Unis. Malgré un poids considérable, le secteur est pourtant en baisse de 5,3 % par rapport à la même période 2001.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur