Sun présente un nouveau système de fichiers

Cloud

Le système de fichiers 128 bits Zettabyte de Sun permettrait notamment de manipuler des fichiers d’une taille quasi infinie.

Sun Microsystems a présenté aux développeurs son nouveau système de fichier Zettabyte (ZFS pour Zettabyte File System ) dans le cadre d’OpenSolaris, le programme d’ouverture des sources de son Unix (voir édition du 26 janvier 2005). Un système de fichiers détermine la façon dont les données sont structurées et stockées sur un disque dur ou un ensemble de disques.

Le nouveau système de fichiers, qui sera intégré à Solaris 10, supporte les processeurs x86 et Sparc. Construit de façon autonome, ZFS devrait permettre de se passer de volumes et de partitions.

“Il n’y a rien de plus complexe que de créer des volumes dans un cadre ou les choses s’accroissent et se contractent”, déclare Glenn Weinberg, vice-president de la division environnements système de Sun. “Tout est automatisé. Vous n’avez plus à vous inquiéter de ce qui se passe.”

Interdire la corruption de données

ZFS promet une plus grande intégrité des données grâce à une combinaison de dispositifs. La technologie n’écrase pas les données d’un disque comme c’est le cas actuellement mais sauve d’abord les nouvelles données avant de détruire les informations remplacées. Ce qui évite les pertes de données en cas d’interruption de service. Le système de fichiers a également été conçu dans un ensemble sécurisé afin d’interdire la corruption de données.

ZFS est le premier système de fichiers codé sur 128 bits, soutient Sun. Un système codé sur 128 bits offre une capacité de taille de fichiers 18 milliards de fois supérieure à celle d’un système 64 bits. En théorie, la technologie garantira donc aux utilisateurs de ne rencontrer aucun problème de taille de fichier dans le cadre d’une exploitation sur un serveur.

La technologie a été définie selon les mêmes conditions que celle appliquées au projet OpenSolaris, ce qui signifie que le code est régi par la licence open source CDDL (Common Distribution and Development Licence).

Xen dans Solaris

Sun va également démarrer l’implémentation de sa technologie de virtualisation Xen dans Solaris ainsi que dans les formats conteneurs de Solaris pour les applications Linux. Les deux technologies seront disponibles dans OpenSolaris pour la fin de l’année et dans Solaris 10 en mai 2006.

Xen permet aux utilisateurs de créer des partitions virtuelles sur un serveur, sur lequel ils peuvent lancer Linux par dessus Solaris. Les conteneurs visent également les utilisateurs de Linux en leur offrant la possibilité de faire tourner des applications Linux sur Solaris. Enfin, Sun a déclaré qu’il intégrera les sources de la base de données PostgreSQL dans Solaris et offrira le support des applications.

(Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 18/11/05)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur