Sun Ray veut rénover le modèle client/serveur

Cloud

Sun Microsystems a mis au point une nouvelle architecture faisant appel au client léger “Sun Ray”. Doté d’un lecteur de carte à puce et exploitant les applications distantes localisées sur un serveur central, Sun Ray fait miroiter d’importantes économies d’échelles en limitant le recours à un parc informatique traditionnel.

Lors d’une conférence ce mercredi 8 septembre à New York, Sun Microsystems a présenté sa nouvelle initiative en faveur du modèle client/serveur. Désigné sous le nom de Sun Ray 1, son terminal consiste en un boîtier électronique de la taille d’un livre et doté d’un lecteur de carte à puce. Supprimant le recours à un PC traditionnel, ce client léger sur lequel se branche un clavier, une souris, un écran et éventuellement des hauts-parleurs ou un microphone, et donne accès à des applications distantes hébergées sur un serveur. “Tout ce qui tournait auparavant sur l’ordinateur de l’utilisateur ? les fenêtres du système, la messagerie, les applications-, fonctionne ici en session sur un serveur“, explique le constructeur. Qu’il s’agisse de retirer son courrier électronique, utiliser un traitement de texte ou consulter une base de données, l’utilisateur n’a qu’à insérer sa carte sur n’importe quel terminal relié à Internet pour reprendre une tâche là ou il l’avait abandonnée. Sun Ray est compatible avec les applications Solaris, Java et Windows NT. Selon Sun, le serveur qui permet d’accéder aux applications peut prendre en compte simultanément entre 10 et 50 utilisateurs par processeur.

Cette initiative fait suite au rachat de l’éditeur Star Division, dont Sun prévoit de proposer l’accès aux applications bureautiques (Star Office) sur le Net. D’après le constructeur, l’architecture Sun Ray permettrait de générer jusqu’à 80% d’économies sur les dépenses en équipement informatique pour les entreprises. “C’est le point culminant de l’informatique légère. Il ne reste plus rien sur le bureau”, assure Duane Northcutt, responsable scientifique chez Sun.

Le terminal Sun Ray est actuellement proposé en location aux Etats-Unis pour 10 dollars (60 francs) par application. Le serveur, qui prend en charge des groupes d’utilisateurs allant de 50 à 200 personnes, comprend un commutateur Ethernet et la suite Star Office. Le tout est commercialisé pour un peu moins de 30000 dollars (180000 francs) par mois. L’offre sera proposée l’année prochaine aux entreprises européennes et élargie à d’autres secteurs tels que les centres d’appels, l’éducation, les institutions publiques ou les groupes financiers. En outre, des versions seront déclinées à l’intention des PME et des travailleurs indépendants.

Pour en savoir plus : http://www.sun.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur