Sun rejoint les rangs de la Free Software Foundation

Mobilité

L’éditeur du langage Java prend le statut de ‘FSF corporate patron’. Il
bénéficiera d’une aide pour vérifier si son code est en conformité avec la GPL.

Lors du Fosdem (Free and Open source Software Developer European Meeting, le plus grand rassemblement de développeurs du logiciel libre en Europe) qui s’est tenu les 24 et 25 février à Bruxelles, Sun a annoncé rejoindre le rang des ” corporate patrons” de la Free Software Foundation (FSF).

Rappelons que la FSF est à l’origine de la fameuse licence GPL utilisée notamment par des logiciels comme Linux ou OpenOffice. Et adoptée aussi par le Java de Sun progressivement depuis novembre 2006. Le rapprochement n’est donc pas une surprise. L’annonce a été faite sur le blog de Simon Phipps, le responsable Open Source chez Sun. Le montant de la contribution financière de Sun n’a pas été communiqué.

Le site Internet de la Fondation détaille les avantages pour les “patrons” : la possibilité d’utiliser le logo “FSF Corporate Patron”, l’ajout du nom de la société dans la liste des “patrons” (curieusement sans lien vers leurs sites Internet respectifs), deux heures gratuites (et une réduction sur les heures suivantes) de consultation de la part du GPL Compliance Lab de la FSF pour vérifier si le code est en conformité.

Ce n’est pas tout, les généreux donateurs reçoivent en outre cinq CD-Rom GNU Linux bootable au format carte de visite, cinq T-shirts ou casquettes, deux invitations pour des séminaires de la FSF. Où sont le pin’s, le stylo et les autocollants FSF ?

Parmi les “patrons”, on trouvait déjà des sociétés comme MySQL, HP, Google, Samsung, Nokia, IBM, Intel, Cisco, Xilinx ou NEC. Simon Phipps conclut : “Quelle belle manière de fêter les 25 ans de Sun !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur