Sun toujours à la peine

Cloud

Au quatrième trimestre, les résultats financiers de Sun Microsystems surprennent favorablement les analystes financiers. Mais ses performances restent bien modestes, comparées à celles de ses concurrents.

Ça ne s’arrange pas vraiment pour Sun Microsystems. Certes, le constructeur informatique, qui publie ses résultats financiers du quatrième trimestre, fait état d’un chiffre d’affaires supérieur aux prévisions des analystes financiers. Il s’élève à 2,9 milliards de dollars, alors que Wall Street s’attendait en moyenne, selon une compilation établie par First Call, à 2,7 milliards de dollars. Il est cependant légèrement inférieur à celui du même trimestre de l’année 2003 (2,91 milliards de dollars). Parallèlement, Sun a réduit sa dette de 2,3 milliards de dollars il y a un an à 125 millions de dollars ce trimestre, soit 0,04 dollar par action, ce qui a également surpris favorablement les experts financiers qui tablaient sur une perte moyenne de 0,05 dollar par action. Mais ces résultats ne constituent pas vraiment une performance si on les compare à celle des autres groupes informatiques qui engrangent eux aussi des résultats meilleurs que prévu, mais dans une proportion bien supérieure à celle de Sun.

Partenariat avec AMD

Le premier d’entre eux, IBM, affiche ainsi un chiffre d’affaires trimestriel de 25,9 milliards de dollars, en hausse de 9 %. La bonne nouvelle est surtout venue des 17,3 milliards de dollars de nouveaux contrats de services informatiques, bien supérieurs aux 14 millions prévus par les analystes. Le bénéfice par action atteint 1,56 dollar, au dessus des 1,5 dollar pronostiqués par les analystes. Apple et Intel ont également réalisé de belles performances au quatrième trimestre, le premier dégageant un chiffre d’affaires en hausse de 36 % à 2 milliards de dollars et le second doublant son bénéfice net à 2,2 milliards de dollars. Replacés dans ce contexte, les résultats de Sun font bien pâle figure, ce qui n’a pas empêché son patron, Scott McNealy, d’afficher optimisme et confiance. Il a ainsi évoqué le récent partenariat conclu avec AMD visant à produire des serveurs d’entrée de gamme, segment sur lequel Sun n’a que trop tardé à se positionner, alors que ce type de matériel a actuellement la faveur des entreprises (voir édition du 17 novembre 2003). Un partenariat stratégique qui, selon lui, met Sun en position de renouer avec la croissance, surtout si le réveil de l’économie mondiale se confirme.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur