Sun vise la distribution virtuelle de logiciels

Cloud

La technologie de virtualisation Live Star, en cours de test dans les labos
de Sun, faciliterait les mises à jours et les correctifs.

Sun Microsystems explore actuellement une nouvelle technologie appelée Live* (prononcez ?live star?) qui utilise la technologie de virtualisation comme moyen de distribuer et déployer des logiciels sur une série d’ordinateurs de bureau ou de serveurs, et d’en centraliser la gestion.

La technologie se propose d’offrir un moyen simple de créer de ce Sun qualifie de “appliances logicielles”[software appliances dans l’article initial, nldr], c’est-à-dire un ensemble d’applications préconfigurées comprenant un système d’exploitation, des middlewares et des applications.

“Le système permet de virtualiser la distribution logicielle”, a annoncé Olaf Manczak, l’un des principaux ingénieurs senior chez Sun Labs, à l’occasion d’une porte ouverte consacrée au groupe de recherche. “On peut le voir comme un outil de déploiement logiciel côté utilisateur final et comme un modèle de distribution logicielle côté éditeur.”

Les appliances virtuelles ne sont pas un concept tout à fait nouveau. La start-up rPath offre actuellement ce type d’appliances.

La société s’est associée avec Ingres pour offrir un package regroupant une distribution Linux spéciale et la base de données Ingres qui nécessite une configuration minimale et est extrêmement facile à gérer.

Mais la technologie Sun diffère de celle proposée par rPath. Alors que la start-up se spécialise dans des couplages technologiques sur mesure à destination d’une application spécifique, l’offre Live Star de Sun permet de conserver les applications séparément et de les regrouper selon les besoins.

Les métadonnées exécutables garantiront que les applications soient configurées et installées correctement, ce qui permettra aux administrateurs de créer une instance unique de composants communs tels que le système d’exploitation et le serveur d’application pour permettre un déploiement dans toutes les configurations possibles.

L’utilisation d’une instance unique à travers une entreprise facilite la distribution des mises à jour et l’application des correctifs. Cela permet également de supprimer les serveurs d’installation normalement utilisés pour déployer les logiciels dans une entreprise.

La technologie est particulièrement bien adaptée aux environnements virtuels car elle élimine la nécessité d’utiliser des pilotes spécifiques au matériel. Mais elle peut encore fonctionner lorsqu’elle est directement installée sur un serveur ou un PC de bureau. En théorie, cette innovation permet aussi d’exécuter des logiciels directement à partir d’un CD-Rom ou d’une clé USB.

Sun a dévoilé un premier prototype lors de son Labs Event, mais le logiciel se trouve encore à un stade préliminaire et l’on doit attendre encore des retours de la part des utilisateurs potentiels afin de déterminer les points à améliorer.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 27 avril 2007


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur