Sun/IBM : bataille en vue sur le marché des serveurs

Mobilité

Le constructeur Sun doit annoncer aujourd’hui la sortie de serveurs qui se positionnent selon les versions soit en entrée de gamme, soit en haut de gamme avec une version octoprocesseur. Les machines sont équipées du microprocesseur UltraSPARC III et tourneront sous Solaris 8. Une gamme censée concurrencer les serveurs à base de processeurs Intel et tournant sous Windows alors que, dans le même temps, IBM vient de sortir des serveurs très bon marché.

Sun doit lancer aujourd’hui des serveurs d’entrée de gamme équipés de son nouveau microprocesseur UltraSPARC III. Le V880, nom de code Daktari, est présenté comme une importante mise à niveau des serveurs E450 (serveur de 1 à 4 processeurs sous UltraSPARC-II cadencé 400 ou 480 MHz) afin de stimuler l’adoption non seulement du microprocesseur Sparc, mais aussi du système d’exploitation Solaris 8. Le V880 est disponible en version deux, quatre, six, voire 8 processeurs cadencés à 750 MHz. A terme, les serveurs seront cadencés à 900 MHz. A titre d’exemple, le biprocesseur avec 4 Go de mémoire vive et six disques durs de 36 Go est au prix de 29 000 dollars (environ 32 000 euros). La version quadriprocesseur coûte quant à elle 49 000 dollars (environ 54 000 euros).

Sun, plutôt spécialisé dans les serveurs haut de gamme, proposant faisant notamment du sur-mesure, compte ainsi concurrencer les serveurs bon marché “Wintel” dotés de processeurs Intel et utilisant le système d’exploitation Windows de Microsoft. La société compte convaincre les clients Wintel à migrer sur V880, notamment en annonçant que la même charge de travail peut être effectué sur un seul de ces serveurs contre plusieurs Wintel. Par ailleurs, la société compte mettre en place des services pour aider les clients à migrer de Microsoft vers Solaris. Pour le moment, les serveurs d’entrée de gamme représentent 21 % du chiffre d’affaires de Sun, rapporte Reuters, citant les propos de John Jones, analyste chez Salomon Smith Barney.

IBM également dans l’entrée de gamme

De son côté IBM ne compte pas laisser le champs à ses concurrents. Big blue vient de lancer lui aussi un serveur biprocesseur d’entrée de gamme. L’eServer p610, disponible en versions tour ou rack convient selon IBM aux applications critiques, telles que la gestion de la relation client, les progiciels de gestion intégrés (ERP) ou encore à l’automatisation de la force de vente (SFA). L’IBM eServer p610 qui fonctionne sous AIX 5L et Linux possède une capacité de stockage interne de 291 Go. Le prix de base est de 10 000 euros.

Sun devrait annoncer la sortie prochaine de Netra 20 – le premier serveur de cette ligne à être basés UltraSparc III. La gamme Netra est conçue pour supporter des températures extrêmes pour le domaine des télécommunications.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur