Sun/Netscape : priorité au commerce électronique

Régulations

AOL-Netscape et Sun vont combiner leurs logiciels Internet pour mettre au point une gamme unique dédiée au commerce électronique. Ils espèrent ainsi devancer IBM et Microsoft sur ce marché très prometteur.

Un peu plus de quatre mois après le rachat de Netscape par AOL avec la participation de Sun (voir édition du 24 novembre 1998) et une semaine après l’annonce de 1000 suppressions d’emploi (voir édition du 26 mars 1999), la stratégie des deux repreneurs se précise.

Une nouvelle entité provisoirement baptisée Alliance Sun/Netscape vient d’être créée qui se comportera comme un éditeur indépendant. Forte de 2000 employés, la joint venture aura sa propre équipe dirigeante avec à sa tête Mark Tolliver, jusqu’ici responsable de la division consommateurs de Sun. Dans un premier temps, elle vendra la quasi-totalité des logiciels de commerce électronique de Sun et d’AOL. Puis, à compter du premier trimestre de l’année prochaine, elle commercialisera une gamme unique mise au point à partir des produits existants et qui tournera sur la plupart des systèmes d’exploitation dont Windows NT.

Ed Zander, directeur de l’exploitation chez Sun, se montre conquérant. “Sun veut être le premier éditeur de logiciels pour sites commerciaux, la “.com Company” “, a-t-il affirmé.

La plupart des analystes se disent impressionnés par la stratégie de l’Alliance. Selon Martin Marshall, directeur des études portant sur le marché des serveurs Internet au cabinet Zona Research, “c’est la première fois que nous voyons Sun aligner une gamme aussi complète face à IBM. Si ce que Sun explique aujourd’hui se concrétise, d’ici un an, on pourra lui demander n’importe quel type de produit dédié au commerce électronique”.

Aussitôt après l’annonce du rachat de Netscape, les analystes n’avaient pas manqué de souligner la redondance des logiciels de Sun et de Netscape qui proposent par exemple tous les deux des serveurs de mails et des serveurs d’applications (voir édition du 26 novembre 1998). Les principaux problèmes semblent aujourd’hui résolus. Dans la plupart des cas, l’Alliance a tranché entre un produit Sun et un produit Netscape plutôt que de chercher à combiner les codes des logiciels concurrents. Le serveur de mails de Netscape constituera ainsi la base de la solution Mail Server 5.0 que l’Alliance commercialisera au premier trimestre de l’an 2000. Le serveur d’annuaires LDAP de Netscape deviendra pareillement le serveur d’annuaires de l’Alliance.

Seule exception notable pour l’instant, Netdynamics, le serveur d’application dont Sun vient de lancer la version 5 (voir édition du 11 mars 1999), et son équivalent que Netscape a racheté à la société Kiva, seront fusionnés en un produit unique. Les deux logiciels s’y prêtent assez bien puisqu’ils s’appuient tous les deux sur les composants Enterprise Java Bean (EJB) de Sun. Le résultat de cette fusion baptisé Alliance Application Server 6.0 sortira lui aussi au premier trimestre de l’année prochaine.

Pour en savoir plus :

* http://sun.com/alliance.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur