Sunrise : de la French touch dans l’escarcelle de Microsoft

Apps mobilesEntrepriseFusions-acquisitionsMobilitéStart-up
microsoft-sunrise

Microsoft aurait mis la main sur la start-up Sunrise, fondée à New York par deux Français qui ont développé un agenda multiplateforme ouvert à de nombreux services tiers.

Dans la droite ligne d’une stratégie qui vise à imposer la productivité comme sa marque de fabrique tout en négociant le virage de la mobilité, Microsoft aurait réalisé une nouvelle acquisition de start-up.

L’opération porterait sur Sunrise. Fondée fin 2012 à New York, la jeune pousse a développé un agenda numérique accessible aussi bien sur le Web que sur desktop (via un client Mac) et sur mobile (Android, iOS).

Le principal marqueur de différenciation face à la concurrence, c’est cette ouverture à de nombreux services tiers. Non seulement Google Calendar, iCloud et Microsoft Exchange, mais aussi Facebook, Eventbrite (billetterie en ligne) ou encore Evernote, Todoist et Trello (gestionnaires de tâches).

Sur Android, l’application obtient une note de 4,3/5 après environ 35 000 évaluations. Les utilisateurs saluent globalement la simplicité d’utilisation et le design de l’interface, non sans pointer du doigt la consommation de batterie, l’absence d’une fonction de recherche et l’impossibilité de définir des rendez-vous privés. Les retours sont similaires sur iPhone et iPad, sachant que l’application a récemment été retravaillée pour s’adapter aux codifications d’iOS 8.

A l’origine de Sunrise, on retrouve le Français Pierre Valade (@pierrevalade), 28 ans, qui occupe le poste de CEO. Titulaire d’un master en sciences informatiques obtenu à l’École des ponts ParisTech, il est notamment passé par Foursquare et Wisembly (solutions d’animation et de suivi de réunions). Son associé belge Jeremy Le Van (@jeremylv) est également un ancien de Foursquare.

En un peu plus de deux ans d’activité, Sunrise a levé 8,2 millions de dollars auprès d’un bouquet d’acteurs du capital-investissement (SV Angel, 500 Startups, Balderton Capital…) et de nombreux business angels. Sur la liste figurent Loïc Le Meur (LeWeb, Seesmic), Andreas Ehn (ex-CTO de Spotify), Dave Morin (passe par Apple et Facebook), Hunter Walk (ancien de YouTube et Mattel), Gustaf Alstromer (Airbnb) et Elliot Shmukler (LinkedIn).

Plusieurs sources dites “proches du dossier” par TechCrunch évoquent un rachat à “au moins 100 millions de dollars”. Elles précisent que les applications de Sunrise continueront de fonctionner de façon autonome, a minima le temps que Microsoft en intègre les fonctionnalités dans sa propre offre d’agenda collaboratif.

Principal objectif pour le premier éditeur mondial : améliorer le support des solutions concurrentes et ainsi renforcer le positionnement d’Office comme centre d’action pour la productivité multiplateforme. Une démarche complémentaire au portage de la suite bureautique sur d’autres OS que Windows.

Crédit photo : STILLFX – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur